Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne suspend son offensive dans l'Est

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

Pour 50% des Français, Sarkozy ferait "moins bien" que Hollande comme président

AFP

Nicolas Sarkozy, le 10 mars 2014 à Nice, pour l'inauguration du centre Claude Pompidou de recherche sur la maladie d'AlzheimerNicolas Sarkozy, le 10 mars 2014 à Nice, pour l'inauguration du centre Claude Pompidou de recherche sur la maladie d'Alzheimer

Nicolas Sarkozy, le 10 mars 2014 à Nice, pour l'inauguration du centre Claude Pompidou de recherche sur la maladie d'AlzheimerNicolas Sarkozy, le 10 mars 2014 à Nice, pour l'inauguration du centre Claude Pompidou de recherche sur la maladie d'Alzheimer

Pour 50% des Français, Nicolas Sarkozy ferait "plutôt moins bien" que François Hollande s'il était aujourd'hui président de la République, 45% pensant au contraire qu'il ferait "plutôt mieux", selon un sondage BVA publié dimanche dans Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Selon ce baromètre, seuls 24% des personnes interrogées ont une bonne opinion de François Hollande (contre 76% en ayant une mauvaise) et 22% trouvent qu'il est un bon président (contre 77%).

A la veille de sa troisième interview du 14 juillet, le chef de l'Etat reste "un homme sympathique" pour 51% des Français et 42% le jugent "proche des gens" et "ayant des convictions profondes". Mais ils ne sont que 31% à le trouver "courageux" et 26% "compétent", 22% à juger qu'il "dit la vérité aux Français", 20% à penser qu'il "sait où il va" et 19% qu'il est "capable de prendre les décisions qui s'imposent". Seuls 12% jugent qu'il est "solide" et "ayant de l'autorité", 11% le trouvent "dynamique" et 9% "charismatique".

Deux Français sur trois (66%) considèrent que François Hollande ne va pas assez loin dans les réformes (contre 19%) et 71% (contre 26%) pensent qu'à la fin de son mandat en 2017, la situation de la France sera encore moins bonne qu'aujourd'hui.

Pour autant, les Français pensent que la plupart des personnalités politiques, de droite comme de gauche, feraient "plutôt moins bien" que lui si elles étaient actuellement à l'Elysée à sa place. C'est le cas notamment de son prédécesseur Nicolas Sarkozy (50% contre 45% qui jugent qu'il ferait "plutôt mieux"), de François Bayrou (50% contre 44%), de François Fillon (53% contre 42%), de Martine Aubry (60% contre 33%), de Marine Le Pen (65% contre 30%), de Ségolène Royal (65% contre 28%), d'Arnaud Montebourg (71% contre 22%) et de Jean-Luc Mélenchon (76% contre 18%).

Seuls Manuel Valls et Alain Juppé feraient "plutôt mieux" (respectivement 56% et 55%) que François Hollande, selon les personnes interrogées.

Sondage réalisé par téléphone et internet les 10 et 11 juillet auprès d'un échantillon de 1.050 personnes représentatif de la population de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Première publication : 12/07/2014