Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pakistan : les universités, nouveaux viviers du terrorisme ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Touadéra : "Le départ de la force Sangaris de Centrafrique était prématuré"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le retour de "Ça" sur grand écran

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à l'ONU : le président français face au monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Trump à l'ONU : "irresponsable et infantile"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : vers une interdiction des voitures à essence d'ici 2040

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Devenez citoyen des îles Poubelle !"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Produits chimiques : la nouvelle réglementation européenne

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

Moyen-Orient

Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

© Jim Bourg, AFP | Le candidat à la présidentielle Abdullah Abdullah et John Kerry, le 11 juillet 2014

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2014

En présence du chef de la diplomatie américaine John Kerry, les deux candidats à la présidentielle afghane ont accepté, samedi, de procéder à un audit des huit millions de votes exprimés lors du second tour du scrutin.

Un accord a été conclu, samedi 12 juillet, entre les deux candidats à la présidentielle afghane, Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani, en vue de réaliser un audit de l'ensemble des votes exprimés au second tour du scrutin le 14 juin. Les deux prétendants à la présidence se disputent la victoire de cette élection.

"Les deux candidats se sont engagés à participer et à attendre les résultats du plus vaste audit possible. Chaque vote exprimé sera audité, l'ensemble des huit millions" de votes, a déclaré le secrétaire d'État américain John Kerry, après deux jours de pourparlers à Kaboul. "Le gagnant sera le nouveau président et formera immédiatement un gouvernement d'unité nationale", a ajouté le chef de la diplomatie américaine.

L'audit sera réalisé à Kaboul et commencera dans les 24 prochaines heures. Les bulletins de votes seront acheminés vers la capitale afghane par la force de l'Otan en Afghanistan, selon John Kerry.

La formule retenue devrait prendre du temps et retarder l'investiture du nouveau président qui devait se tenir le 2 août.

"Nous pensons que ce processus prendra quelques semaines", a estimé le secrétaire d'État américain, précisant que la mission de l'ONU en Afghanistan, qui participait aux négociations, a demandé aux Afghans de repousser la date de l'investiture.

Envoi d’observateurs internationaux

Le chef de la mission de l'ONU en Afghanistan (Unama) Jan Kubis a quant à lui demandé aux organisations internationales d'envoyer "rapidement" des observateurs afin d'entamer le travail.

"Pour que ce soit un succès, je voudrais faire appel aux organisations internationales d'observateurs, envoyez aussi rapidement que possible des équipes pour soutenir ce processus", a enjoint Jan Kubis, en précisant qu'il s'agissait d'une opération inédite.

Cet accord intervient près de 48 heures après l'arrivée de John Kerry sur le sol afghan pour des pourparlers avec les deux rivaux, qui s'accusaient mutuellement d'avoir bénéficié de bourrages d'urnes massifs.

Le contentieux entre les deux candidats avait pris une tournure alarmante, lundi, lorsque Ghani a été donné vainqueur à l'annonce des premiers résultats avec 56,4 % des voix, loin devant Abdullah (43,5 %). Ce dernier était arrivé largement en tête du premier tour le 5 avril (45 % des voix contre 31,6 % à son rival) et estime s'être fait voler l'élection à cause de fraudes.

Avec AFP

Première publication : 12/07/2014

  • AFGHANISTAN

    À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Présidentielle afghane : Ghani en tête du second tour avec 56,44 % des voix

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Présidentielle afghane : manifestations anti-fraude à Kaboul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)