Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

Amériques

En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

© Site officiel cubain, AFP | Fidel Castro et Vladimir Poutine à Cuba le 11 juillet 2014

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2014

Dans le cadre d'une tournée diplomatique en Amérique du Sud, le président russe a rencontré Fidel Castro à Cuba. Le chef du Kremlin souhaite "créer des alliances pleines" avec l'Amérique latine, dans un contexte très tendu avec l'Occident.

En visite à Cuba, le président russe Vladimir Poutine a rencontré le leader historique de la Révolution cubaine Fidel Castro, dont les apparitions publiques sont de plus en plus rares depuis qu'il s'est retiré de la vie politique en 2006. Le chef du Kremlin aurait eu une "longue et très intéressante conversation" avec Fidel Castro, d’après des sources russes et cubaines.

L’entretien d’environ une heure a eu lieu dans le cadre d’une tournée latino-américaine entamée par le président russe à la recherche de soutiens, alors que le Kremlin est toujours sous le coup de sanctions de l'Occident depuis la crise ukrainienne.

L'entretien entre les deux hommes a porté cette fois sur des sujets d'actualité internationale. "L'état de l'économie mondiale et le développement des relations entre Cuba et la Russie" font partie des sujets abordés, d’après le site officiel cubain Cubasi. Vladimir Poutine et Fidel Castro ont également évoqué "le marché des devises et du développement de l'agriculture", a indiqué le président russe.

Cette rencontre devrait sceller la normalisation des relations entre Moscou et La Havane, grâce à l'annulation de 90 % de l'énorme dette de Cuba envers l'ex-URSS. La Havane cherche de son côté à attirer des capitaux étrangers, qui font cruellement défaut à un modèle économique hérité de l'époque soviétique.

Chasse gardée de Washington

Le dirigeant russe a choisi d'entamer sa tournée latino-américaine par Cuba, pour marquer la normalisation de la relation de Moscou avec un pays que les États-Unis s'efforce d'isoler depuis plus d'un demi-siècle, mais qui jouit désormais d'un fort soutien diplomatique du continent latino-américain. Mais l’exercice diplomatique n’est pas simple pour l'homme fort du Kremlin sur un continent traditionnellement chasse gardée de Washington.

Avant son départ, Vladimir Poutine avait souligné dans un entretien avec l'agence cubaine d'information Prensa Latina la volonté de la Russie de "créer des alliances pleines" avec l'Amérique latine et dénoncé "l'hypocrisie" de la politique de surveillance électronique des États-Unis, sujet sensible en Amérique latine.

Le problème ukrainien pourrait aussi refaire surface lors de ce voyage. À l’occasion de la finale du Mondial de football entre l'Allemagne et l'Argentine, auquel il devrait assister dimanche au Brésil, Vladimir Poutine pourrait rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel et aborder la question ukrainienne avec elle.

Avec AFP

Première publication : 12/07/2014

  • L'ENTRETIEN

    Les révélations de Juan Reinaldo Sanchez, ancien garde du corps de Fidel Castro

    En savoir plus

  • CUBA

    Visite de Laurent Fabius à Cuba : "Entre amis, on peut parler de tout"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Faire affaire avec Cuba ou l’Iran, pire que de blanchir l’argent de la drogue ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)