Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tanzanie : le pouvoir s'attaque aux blogueurs

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fièvre de lassa, le Nigeria lutte contre une épidémie sans précédent

En savoir plus

LE DÉBAT

"Le nouvel antisémitisme" : un manifeste à charge ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

FOCUS

RDC : le fléau des enlèvements d'enfants contre rançon

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

Moyen-Orient

Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

© Ahmad Al-Rubaye, AFP | Des soldats irakiens à Bagdad, le 12 juillet 2014

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2014

Des combats ont opposé samedi l'armée irakienne, appuyée par des miliciens chiites, aux djihadistes sunnites pour le contrôle d'une base militaire au nord-est de Bagdad. L’ONU a mis en garde contre un risque de chaos.

Les affrontements continuent de faire rage en Irak, sans gouvernement depuis les élections législatives du 30 avril. Les forces loyales au Premier ministre Nouri al-Maliki sortant ont lancé, samedi 12 juillet, une opération pour tenter de repousser les combattants de l'État islamique (ex-EIIL), qui étaient parvenus jeudi à pénétrer dans une base militaire en lisière de Moukdadiya, à 80 km au nord-est de la capitale. De violents combats continuaient de faire rage, samedi après-midi, indiquait-on de source proche des services de sécurité.

Sept civils, dont des enfants de villages avoisinants, ont été tués par les tirs d'hélicoptères de l'armée, ont déclaré des policiers et des médecins. De source médicale à Bakouba, on déclarait avoir reçu à la morgue les corps de 15 miliciens chiites, après les combats de la matinée. La télévision nationale irakienne a parlé de 24 tués parmi les "terroristes".

Les djihadistes ont progressé ces derniers jours vers la base après s'être emparés de la ville de Sadour située juste au nord, selon des témoins. Ils étaient équipés de mortiers et de pièces d'artillerie et disposaient de blindés et de véhicules Humvee pris à l'armée.

Risque de chaos

Alors que le Parlement irakien doit se réunir dimanche pour tenter de mettre sur les rails le processus de formation du gouvernement, l'émissaire spécial des Nations unies pour l'Irak, Nickolaï Mladenov, a estimé que le pays risquait de sombrer dans le chaos en cas d'échec des députés.

"Si des solutions sérieuses aux problèmes actuels ne sont pas trouvées, alors tous les responsables politiques devront endosser leur part de responsabilité pour avoir failli à agir avec le sens du devoir nécessaire en temps de crise", a ajouté Nickolaï Mladenov.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 12/07/2014

  • IRAK

    Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • IRAK

    Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    Abou Bakr al-Baghdadi, le nouveau maître du djihad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)