Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Iran fait la chasse aux coupes de cheveux "sataniques""

En savoir plus

EUROPE

L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

© Geniya Savilov, AFP | Soldats ukrainiensse dirigeant vers Sloviansk le 11 juillet 2014

Vidéo par Meriem Amellal

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2014

Kiev veut faire payer les séparatistes pro-russes, après l'attaque qui a coûté la vie à 23 membres des forces armées ukrainiennes, vendredi, dans la région de Lougansk. Pendant ce temps les habitants de Donetsk fuient la ville par peur des combats.

Les forces du gouvernement ukrainien, qui combattent les rebelles pro-russes dans l'est du pays, ont perdu 23 hommes au cours des dernières 24 heures, d’après un porte-parole militaire. C’est l’attaque la plus meurtrière contre l'armée gouvernementale depuis l'expiration du cessez-le-feu le 30 juin dernier.

Le président ukrainien Petro Porochenko a promis de châtier les responsables de cette opération. "Tous ceux qui ont utilisé des Grad contre les forces armées ukrainiennes seront retrouvés et anéantis", a-t-il promis aux chefs des services de sécurité.

Les forces loyalistes cherchent à encercler les deux principales places fortes des rebelles pro-russes, les grandes villes de Lougansk et Donetsk. Cette dernière a d'ailleurs pris des airs de ville fantôme dans l'attente de cette confrontation.

Selon Alexandre Borodaï, le "Premier ministre" de la République populaire de Donetsk autoproclamée, plus de 70 000 des quelque 900 000 habitants ont déjà fui la ville. Des rumeurs sur des heurts ou annonçant avec certitude des offensives imminentes, qui circulent sur les réseaux sociaux, ont en outre précipité le départ des habitants.

À quelques kilomètres à peine de la ville, des échanges d'artillerie sporadiques se font entendre depuis l'aéroport, que les séparatistes essaient d'arracher aux forces loyalistes. Tandis qu’aux abords de la Sloviansk, les barrages tenus par les "défenseurs" séparatistes restent en alerte.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 12/07/2014

  • UKRAINE

    "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Vidéo : en Crimée, la solidarité s'organise autour des réfugiés ukrainiens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)