Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Afrique

Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

© AFP | Les trois immeubles se sont éffondrés dans le quartier Bougogne à Casablanca

Vidéo par Jean-Marie LEMAIRE , Sara DOUBLIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2014

Au moins huit personnes sont mortes et 55 autres blessées dans l'effondrement partiel de trois immeubles, vendredi, à Casablanca, la capitale économique du Maroc. Les habitants dénoncent les constructions sauvages.

Trois immeubles du quartier Bourgogne se sont partiellement effondrés, vendredi 11 juillet, vers 2h30, à Casablanca, capitale économique du Maroc. Au moins huit personnes sont mortes et 55 autres ont été blessées dont dix-sept sont toujours hospitalisées, selon le dernier bilan des autorités locales. Les habitants dénoncent la vestusté des bâtiments.

"Il était en mauvais état, témoigne Abou Youssef, un habitant du quartier, au micro de FRANCE 24. L’immeuble doit être conçu sur un rez-de-chaussée et un premier étage, c’est tout. Et là, il y a cinq étages".

Aux abords des décombres, la colère est palpable. On met en cause la délivrance abusive des permis de construire. "Ce sont ceux  qui donnent  les autorisations qui doivent être jugés, dénonce un autre habitant. Ils reçoivent de l’argent pour autoriser à construire un étage, et encore un étage. Ils y font habiter les pauvres. Eux, ils n’ont rien. Ils veulent juste avoir un logement".

Alors que les pompiers poursuivent les opérations d’évacuation, d'aucuns estiment que le quartier Bourgogne n’est pas à l’abri de nouveaux effondrements.

"Si vous regardez autour de ce quartier, vous verrez qu’il y a des immeubles qui sont en cours de construction, explique l'architecte urbaniste Mohamed Najib Darrak. Ils s’inscrivent parfaitement dans le phénomène qui vient d’arriver, c'est-à-dire des constructions pas tout à fait réglementaires. Ce qui est certain, c'est que les structures constructives, qui datent des années 1960, n’ont jamais été calculées pour supporter de telles surélévations", conclut-il.

Le roi Mohammed VI au chevet des victimes

Les recherches d'éventuels survivants dans les décombres se sont poursuivies jusqu'à la tombée de la nuit. En séjour à Casablanca, le Roi Mohammed VI s'est rendu sur les lieux du drame, ainsi qu'au chevet de blessés.
 
"Des instructions ont été données pour prendre les mesures nécessaires afin de procéder au relogement provisoire des sinistrés", a annoncé le Palais royal dans un communiqué. La prise en charge des blessés sans couverture médicale a également été ordonnée.

Le parquet de Casablanca a ouvert une enquête et "le juge d'instruction ainsi que des éléments de la police judiciaire" ont rejoint le site pour "mener leurs investigations et prendre les mesures qu'impose la loi contre toute personne ayant commis un délit ou une contravention", selon un communiqué du procureur du roi.

De 4 000 à 7 000 logements jugés "insalubres"

Mégapole de cinq millions d'habitants, Casablanca compte des milliers de logements insalubres, en particulier dans la vieille ville. Fin 2012, deux personnes étaient mortes dans l'effondrement d'une maison d'un quartier proche de la médina à la suite d'intempéries.D'après un rapport du ministère de l'Habitat, de 4 000 à 7 000 logements menaçaient déjà de s'effondrer dans la ville.

Plusieurs programmes de réhabilitation et de relogement ont été lancés ces dernières années, en particulier à destination des dizaines de milliers de ménages vivant dans des bidonvilles de l'agglomération.

Première publication : 12/07/2014

  • MAROC

    Au Maroc, le Premier ministre Benkirane s'attire les foudres des femmes

    En savoir plus

  • MAROC

    Maroc : des militants pro-réformes condamnés à des peines de prison ferme

    En savoir plus

  • MAROC

    Reportage : avec la "grève du pain", les boulangers marocains défient le pouvoir

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)