Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Afrique

Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

© AFP | Les trois immeubles se sont éffondrés dans le quartier Bougogne à Casablanca

Vidéo par Jean-Marie LEMAIRE , Sara DOUBLIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2014

Au moins huit personnes sont mortes et 55 autres blessées dans l'effondrement partiel de trois immeubles, vendredi, à Casablanca, la capitale économique du Maroc. Les habitants dénoncent les constructions sauvages.

Trois immeubles du quartier Bourgogne se sont partiellement effondrés, vendredi 11 juillet, vers 2h30, à Casablanca, capitale économique du Maroc. Au moins huit personnes sont mortes et 55 autres ont été blessées dont dix-sept sont toujours hospitalisées, selon le dernier bilan des autorités locales. Les habitants dénoncent la vestusté des bâtiments.

"Il était en mauvais état, témoigne Abou Youssef, un habitant du quartier, au micro de FRANCE 24. L’immeuble doit être conçu sur un rez-de-chaussée et un premier étage, c’est tout. Et là, il y a cinq étages".

Aux abords des décombres, la colère est palpable. On met en cause la délivrance abusive des permis de construire. "Ce sont ceux  qui donnent  les autorisations qui doivent être jugés, dénonce un autre habitant. Ils reçoivent de l’argent pour autoriser à construire un étage, et encore un étage. Ils y font habiter les pauvres. Eux, ils n’ont rien. Ils veulent juste avoir un logement".

Alors que les pompiers poursuivent les opérations d’évacuation, d'aucuns estiment que le quartier Bourgogne n’est pas à l’abri de nouveaux effondrements.

"Si vous regardez autour de ce quartier, vous verrez qu’il y a des immeubles qui sont en cours de construction, explique l'architecte urbaniste Mohamed Najib Darrak. Ils s’inscrivent parfaitement dans le phénomène qui vient d’arriver, c'est-à-dire des constructions pas tout à fait réglementaires. Ce qui est certain, c'est que les structures constructives, qui datent des années 1960, n’ont jamais été calculées pour supporter de telles surélévations", conclut-il.

Le roi Mohammed VI au chevet des victimes

Les recherches d'éventuels survivants dans les décombres se sont poursuivies jusqu'à la tombée de la nuit. En séjour à Casablanca, le Roi Mohammed VI s'est rendu sur les lieux du drame, ainsi qu'au chevet de blessés.
 
"Des instructions ont été données pour prendre les mesures nécessaires afin de procéder au relogement provisoire des sinistrés", a annoncé le Palais royal dans un communiqué. La prise en charge des blessés sans couverture médicale a également été ordonnée.

Le parquet de Casablanca a ouvert une enquête et "le juge d'instruction ainsi que des éléments de la police judiciaire" ont rejoint le site pour "mener leurs investigations et prendre les mesures qu'impose la loi contre toute personne ayant commis un délit ou une contravention", selon un communiqué du procureur du roi.

De 4 000 à 7 000 logements jugés "insalubres"

Mégapole de cinq millions d'habitants, Casablanca compte des milliers de logements insalubres, en particulier dans la vieille ville. Fin 2012, deux personnes étaient mortes dans l'effondrement d'une maison d'un quartier proche de la médina à la suite d'intempéries.D'après un rapport du ministère de l'Habitat, de 4 000 à 7 000 logements menaçaient déjà de s'effondrer dans la ville.

Plusieurs programmes de réhabilitation et de relogement ont été lancés ces dernières années, en particulier à destination des dizaines de milliers de ménages vivant dans des bidonvilles de l'agglomération.

Première publication : 12/07/2014

  • MAROC

    Au Maroc, le Premier ministre Benkirane s'attire les foudres des femmes

    En savoir plus

  • MAROC

    Maroc : des militants pro-réformes condamnés à des peines de prison ferme

    En savoir plus

  • MAROC

    Reportage : avec la "grève du pain", les boulangers marocains défient le pouvoir

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)