Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Les Innocents fêtent leurs retrouvailles intimes aux Francofolies

AFP

JP Nataf et Jean-Christophe Urbain, du groupe

JP Nataf et Jean-Christophe Urbain, du groupe "Les Innocents" sur la scène des Francofolies de La Rochelle, le 12 juillet 2014JP Nataf et Jean-Christophe Urbain, du groupe "Les Innocents" sur la scène des Francofolies de La Rochelle, le 12 juillet 2014

JP Nataf et Jean-Christophe Urbain, qui ont décidé de reformer Les Innocents, ont fêté leurs retrouvailles intimes samedi devant le public des Francofolies de La Rochelle lors d'un concert tout en harmonie.

Avec leur pop élégante, Les Innocents ont marqué les années 90, vendant des centaines de milliers d'albums et récoltant trois Victoires de la Musique avant une rupture difficile en 2000.

Après des carrières séparées, les deux musiciens au coeur du groupe, JP Nataf et Jean-Christophe Urbain ont recommencé en toute discrétion à jouer ensemble dans des salles intimes il y a un an.

Alors qu'un nouvel album est en préparation, leur concert aux Francofolies, avec lesquelles le groupe a une longue histoire, avait des allures de retour dans la lumière.

Tirant un trait sur les querelles d'ego du passé, les deux musiciens ont choisi pour cette renaissance une formation qu'ils qualifient eux-même de symbolique.

Côte à côte, seulement accompagnés de leurs guitares, ils chantent désormais tous leurs titres à deux voix.

La formule, quasi-acoustique, met en valeur la beauté intemporelle de leurs chansons, tout à tour légères et profondes.

Les deux nouveaux morceaux qu'ils dévoilent -- avant goût du prochain album -- prennent naturellement leur place au milieu des titres plus anciens, notamment une belle chanson sur la saveur des retrouvailles dont le refrain résonne avec leur histoire : "j'espère retrouver le geste frère".

Car au-delà des harmonies vocales, le charme tout particulier de ce concert tient justement à la complicité qui unit désormais les deux musiciens.

S'amusant de leurs maladresses et de leurs problèmes d'accordage, ils ne cessent de se sourire, finissent mutuellement leur phrases, se mettent l'un l'autre en valeur.

"On est comme les oiseaux, on se parle par notes interposées", lance JP Nataf aux spectateurs. Ceux-ci sont aux anges quand le duo finit le concert avec "L'autre Finistère", "Colore" et "Un homme extraordinaire".

Plus tôt dans la journée, c'est Feu! Chatterton, une des révélations de ces derniers mois, qui a marqué le festival.

La toute jeune formation parisienne, dont le premier EP (quatre titres) sortira à la rentrée, frappe par son originalité et sa présence scénique, déjà impressionnante.

Littéraires et surréalistes, leurs chansons évoquent le naufrage du Concordia, un "baiser sur le dancing" ou "un stylo Bic maléfique, une femme et tout ce qu'on peut faire entre les deux".

Le fantôme de Bashung et l'ombre de Christophe planent sur le concert, mais il y a aussi du Noir Désir dans l'électricité des guitares et la voix éraillée de leur chanteur Arthur, dandy à la fine moustache et à l'élégance désuète.

Première publication : 13/07/2014