Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Un effet Trump" sur l'emploi américain ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : un camp de déplacés visé par erreur par l'armée, 52 morts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brexit rime avec "Frexit"

En savoir plus

LE DÉBAT

Royaume-Uni - UE : un Brexit radical ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

© AFP - Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, au centre de la photo, entouré de ses hommes

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/07/2014

Dans une nouvelle vidéo visionnée par l'AFP dimanche, le chef du groupe armé Boko Haram au Nigeria exprime en outre son soutien à Al-Qaïda et aux Taliban. Le groupe islamiste revendique également les deux attentats d'Abuja et Lagos, le 25 juin.

Dans une nouvelle vidéo, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, [groupe islamiste armé nigérian], a proclamé son soutien à l'État islamique, cette zone non-officielle à cheval sur le nord de la Syrie et de l’Irak et contrôlée par les djihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL). Il a également apporté son soutien à Al-Qaïda et aux Taliban afghans.

"Mes frères, qu'Allah vous protège", a déclaré Shekau dans la vidéo, en faisant allusion à Abou Bakr Al-Baghdadi, le "calife" autoproclamé de cet État islamique, à Ayman Al-Zawahiri, le chef d'Al-Qaïda et au mollah Omar, le chef des Taliban afghans.

>> À lire sur FRANCE 24 : Abou Bakr al-Baghdadi, le nouveau maître du djihad

Enfin, dans cette vidéo de 16 minutes, Abubakar Shekau a également revendiqué les attentats perpétrés le 25 juin à Abuja et Lagos.

"C'est nous qui avons fait exploser la bombe à Abuja l'immonde, déclare-t-il en référence à l'attentat contre un centre commercial qui avait fait 22 morts. Une bombe a explosé à Lagos. C'est moi qui ai donné l'ordre (à un homme) d'y aller et de la faire exploser, déclare le chef du groupe islamiste nigerian, qui apparaît entouré d'une quinzaine d'hommes en armes, masqués, debout devant deux véhicules blindés et deux pick-ups. Vous avez dit que c'était un incendie accidentel. Vous pouvez vous cacher devant le peuple mais pas devant Allah".

Avec AFP

Première publication : 13/07/2014

  • NIGERIA

    Plus de 60 femmes otages de Boko Haram échappent à leurs ravisseurs

    En savoir plus

  • IRAK

    Abou Bakr al-Baghdadi, le nouveau maître du djihad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)