Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Pendant ce temps, au Nigeria..."

En savoir plus

SUR LE NET

Mexique : réactions à l'annonce de la mort de 43 étudiants

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Sans-cravates ou sans-culottes ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#StopDjihadisme

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Timbuktu" et "Saint Laurent" en lice pour le César du meilleur film

En savoir plus

EUROPE

L'Église anglicane accorde aux femmes le droit de devenir évêque

© Lindsey Parnaby, AFP | Deux membres du clergé lors du synode général, à York, le 14 juillet 2014

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/07/2014

L'Église anglicane d'Angleterre réunie en synode général a voté lundi en faveur de l'ordination de femmes évêques. Une réforme historique qui divisait l'institution depuis des décennies.

Désormais, les femmes, elles aussi, pourront devenir évêque en Angleterre. L'Église anglicane du pays, réunie en synode général à York (nord), a voté lundi 14 juillet en faveur de l'ordination de femmes à la fonction épiscopale. Cette réforme historique, promue par l'archevêque de Canterbury, Justin Welby, divisait l'Église depuis des décennies.

Le vote, accueilli par des manifestations d'approbation, pourrait déboucher sur l'ordination d'une première femme évêque en début d'année prochaine.
Un précédent vote, en novembre 2012, avait échoué de seulement six voix. Les deux premiers collèges des évêques et du clergé avaient validé la réforme à la majorité requise des deux tiers, mais elle avait achoppé sur des résistances au sein du collège des laïcs. L'Église autorise pourtant l'ordination de femmes prêtres depuis 1992.

La réforme, soutenue par le Premier ministre David Cameron, doit être endossée par le Parlement avant de recevoir l'assentiment de la reine Élisabeth II, gouverneur suprême de l'Église d'Angleterre. Elle devra ensuite revenir devant un synode général en novembre pour être définitivement entérinée, étape qui s'annonce comme une formalité.

D'autres Églises anglicanes, comme celles des États-Unis, d'Australie ou du Canada autorisent déjà les femmes évêques.

Avec AFP

Première publication : 14/07/2014

  • RELIGION

    JMJ de Rio: "Face au succès évangéliste, la vraie réponse est chez le pape François"

    En savoir plus

  • RELIGION

    Berlin accueillera-t-elle la première église-mosquée-synagogue ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)