Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

Moyen-Orient

Proposition de cessez-le-feu : Israël accepte, le Hamas refuse

© Mohammed Abed, AFP | Des tirs de roquettes ont fait quatre blessés à Eilat.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/07/2014

Le cabinet israélien s'est dit favorable à la proposition égyptienne d'un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, mardi. Mais quelques heures plus tôt, le mouvement islamiste palestinien avait rejeté cette initiative, qu'il qualifie de "reddition".

La proposition égyptienne prévoit un "arrêt total des hostilités aériennes, maritimes ou terrestres" entre Israéliens et Palestiniens. Elle devait prendre effet à partir du mardi 15 juillet, 6 heures du matin (GMT), et aboutir dans les 48 heures à des négociations séparées au Caire pour mettre en oeuvre des "mesures de restauration de la confiance".

Si le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et la majorité de son cabinet se sont dit favorables à cette initiative, mardi 15 juillet, la perspective de trêve semble difficile. Quelques heures plus tôt, le Hamas a rejeté tout cessez-le-feu n'incluant pas d'accord complet sur le conflit l'opposant à Israël. Les Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas, ont refusé "sans appel" cette proposition, la qualifiant de "reddition". "Notre bataille contre l'ennemi s'intensifiera", a ajouté le mouvement islamiste palestinien dans un communiqué.

Le Hamas exige l'arrêt des bombardements, la fin du blocus de Gaza en place depuis 2006, l'ouverture du poste-frontière de Rafah avec l'Egypte et la libération des prisonniers arrêtés de nouveau après avoir été relâchés dans le cadre de l'accord d'échange du soldat israélien Gilad Shalit en 2011.

"Aucune position officielle"

Le mouvement islamiste palestinien n'a toutefois pas complètement fermé la porte à la négociation car il dit continuer à discuter en interne de la proposition avec Israël. "Nous poursuivons nos consultations et le Hamas n'a encore pris aucune position officielle concernant la proposition égyptienne", selon le haut responsable du Hamas, Moussa Abou Marzouk.

Sur le terrain, les hostilités ont repris. Ce matin, trois roquettes tirées depuis l'Égypte ont fait quatre blessés à Eilat, dans le sud d'Israël. Les services de sécurité de l'Etat hébreu soupçonnent des mouvements islamistes du Sinaï hostiles aux efforts de paix du Caire.

En une semaine, les bombardements israéliens ont fait 189 morts et près de 1 300 blessés dans la bande de Gaza, selon des services de secours. Ce bilan dépasse les 177 Palestiniens tués lors de la précédente opération israélienne de grande envergure contre l'enclave palestinienne en novembre 2012.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 15/07/2014

  • PROCHE-ORIENT

    L'Égypte propose un cessez-le-feu dans la bande de Gaza

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)