Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 16/07/2014

"C'est la paix qu'on martyrise"

© France 24

Presse internationale, Mercredi 16 juillet 2014. Au menu de cette revue de presse, l’échec de la proposition égyptienne d’un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, et le phénomène des enfants clandestins aux Etats-Unis, sujet d’une polémique politique.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale avec l’intensification annoncée de l’offensive israélienne contre le Hamas à Gaza.
 
La trêve entre les deux camps n’aura finalement pas lieu. Israël avait dit l’accepter, le Hamas l’a rejetée. Retour au point de départ -à voir avec un dessin du China Daily, qui montre Israël et le Hamas se disputer pour savoir qui de l’un ou de l’autre a le droit de martyriser la paix.
 
Pour Gulf News, la fin de non-recevoir du Hamas n’est pas une surprise. Le quotidien émirati explique que «les Palestiniens ont vu passer suffisamment de cessez-le-feu pour savoir que le calme à court terme équivaut à davantage de souffrance sur le long terme». «Avec ses missiles, Israël est parvenu à détourner l’attention du monde de ce qui constitue le vrai problème de Gaza, le blocus israélo-égyptien qui affame les Gazaouis et les prive de leur toit, et de leur dignité».
 
La paix et la dignité sur le long terme, c’est ce que demande également The Yediot Aharonot pour «les millions d’Israéliens obligés de se jeter à terre à chaque tir de roquette du Hamas». Le journal israélien estime que la fin des hostilités pourrait être proche, chaque camp pouvant se vanter d’avoir infligé à l’autre «une leçon dont il saura se souvenir» - mais pour combien de temps?
 
Malgré ses efforts, la diplomatie américaine a échoué dans sa médiation. Prise entre deux feux, elle ne parvient pas à imposer de plan de paix durable. Reste la condamnation de la violence, adressée à l’un et l’autre camp, comme en témoigne cet édito du Washington Post, qui affirme que le Hamas «joue avec la vie des Gazaouis».
 
Un jeu qui semblerait absurde sans la seule explication qui semble à la fois «plausible et révoltante»: «le mouvement islamiste calcule qu’il peut obtenir des concessions d’Israël non pas en tirant des roquettes sur Gaza, mais en laissant se perpétuer le massacre de son propre peuple dans les attaques israéliennes».
 
L’Etat hébreu se retrouve accusé par The Washington Post de fragiliser la position de «sa plus proche alliée», l’Administration américaine, en proie aux pressions arabes et européennes.
 
Aux Etats-Unis, le débat sur l’immigration clandestine, des enfants notamment, fait la Une de la presse américaine. The Huffington Post revient sur la lettre du pape qui a été lue, lundi, pour l’ouverture d’un colloque sur la migration internationale. Un message où le souverain pontife alerte les Etats-Unis sur «l’urgence humanitaire», sur la situation des enfants qui tentent de trouver refuge dans le pays - 50 000 mineurs ont franchi la frontière depuis janvier.
 
Depuis des mois, le dossier est une épine dans le pied de Barack Obama, en pleine polémique depuis la semaine dernière pour n’avoir pas voulu se rendre à la frontière du Texas avec le Mexique. Slate revient sur les critiques émises par le gouverneur du Texas, qui a déclaré que le refus d’Obama était «un vrai reflet de son manque d'intérêt pour ce qui se passe réellement là-bas».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/10/2014 Revue de presse internationale

Attaque d'Ottawa : Stephen Harper caché dans un placard

Dans cette revue de presse internationale présentée par Sandrine Gomes, retrouvez les grands titres des journaux canadiens consacrés à l'attaque du Parlement d'Ottawa. Le Globe...

En savoir plus

24/10/2014 Revue de presse française

Tempête au Parti socialiste : "PS, cela ne veut pas dire PlayStation"

Au menu de cette revue de presse française présentée par Sandrine Gomes, Manuel Valls ou l'art de mettre les pieds dans le plat au PS et la Tunisie qui s'apprête à élire son...

En savoir plus

23/10/2014 Revue de presse internationale

"Ottawa, la fin de l'innocence"

Presse internationale, jeudi 23 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, la fusillade d’Ottawa, au cours de laquelle un soldat canadien et l’auteur de cette attaque, ont...

En savoir plus

23/10/2014 Revue de presse française

"Les "étudiants attardés" du PS"

Presse française, jeudi 23 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, la fusillade d’Ottawa, les déchirements du PS, et un entretien avec Alain Juppé.

En savoir plus

22/10/2014 Revue de presse internationale

"Prisonnier Pistorius"

Presse internationale, mercredi 22 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, la condamnation d'Oscar Pistorius à 5 ans de prison, pour homicide involontaire, et la...

En savoir plus