Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Chimie: la CGT crie à la "supercherie" quant au projet d'accord de branche

AFP

AFP Photo

Le projet d'accord dans la branche Chimie annoncé mardi dans le cadre du pacte de responsabilité est une "supercherie", a dénoncé mercredi la CGT, assurant que les 47.000 emplois promis d'ici 2017 correspondent au rythme actuel de recrutement de la branche.

Le texte, déjà approuvé par la CFDT et ouvert à la signature jusqu'à vendredi, prévoit la création de 47.000 emplois sur la période 2015-2017 et l'accueil de 5.000 apprentis en plus par an, dans le cadre du pacte de responsabilité.

Cet "accord honteux relève de la supercherie de la part de ses signataires (...) puisque, comme le démontrent les chiffres de l'Union des industries chimiques (UIC), ce ne seront pas 47.000 emplois +supplémentaires+", assure la fédération Chimie de la CGT dans un communiqué.

En 2013, 15.689 recrutements ont été effectués dans la branche, indique le syndicat. "Sur trois années, poursuit-il, la projection serait de 47.067 +recrutements+, mettant en évidence que les 47.000 inscrits dans le pacte de +responsabilité+ ne sont qu'une illusion de création d'emplois".

"L?engagement de l?UIC est de ne rien changer dans les entreprises, (il) est égal à zéro emploi pour 2015-2017", insiste la CGT.

"Avec le nombre de départs de toutes natures, auxquels s?ajoutent les départs en retraite, mais aussi les restructurations, les +recrutements+ ne suffisent pas à maintenir les emplois dans la branche", qui est passée de 244.685 à 203.161 salariés entre 2000 et 2013, affirme la CGT.

Les entreprises de la branche Chimie vont bénéficier, dans le cadre du pacte de responsabilité, de 300 millions d'euros d'exonérations de cotisations en 2015, 655 millions en 2020, selon le syndicat.

Le pacte prévoit 40 milliards d'euros d'allègement du coût du travail pour les entreprises en échange de négociations dans les branches professionnelles sur l'emploi, la formation et l'investissement.

La semaine dernière lors de la conférence sociale, le Premier ministre Manuel Valls a estimé que "la mobilisation dans les branches n'(était) pas encore à la hauteur".

Première publication : 16/07/2014