Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

Concordia: un navire anti-pollution en Corse lors du remorquage

AFP

Un navire met en place des barrières anti-pollution autour de l'épave du paquebot Costa Concordia, le 16 septembre 2013 près de l'île de GiglioUn navire met en place des barrières anti-pollution autour de l'épave du paquebot Costa Concordia, le 16 septembre 2013 près de l'île de Giglio

Un navire met en place des barrières anti-pollution autour de l'épave du paquebot Costa Concordia, le 16 septembre 2013 près de l'île de GiglioUn navire met en place des barrières anti-pollution autour de l'épave du paquebot Costa Concordia, le 16 septembre 2013 près de l'île de Giglio

Un navire anti-pollution de la marine nationale sera mobilisé le long de la côte corse au moment du remorquage de l'épave du paquebot Costa Concordia afin de prévenir tout risque de pollution sur l'île, a annoncé mercredi la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal.

Sollicitée par le maire (nationaliste) de Bastia, Gilles Simeoni, la ministre souligne aussi, dans un courrier daté du 16 juillet transmis à l'AFP, son intention de demander des garanties sur les conditions de ce prochain remorquage lors d'une rencontre prévue ce mercredi avec le ministre italien de la mer.

Tant que ces garanties n'auront pas été apportées, Mme Royal n'estime "pas envisageable" que les autorités italiennes autorisent le départ du Costa Concordia de l'île toscane du Giglio (Italie).

Les opérations de renflouement du paquebot géant, dont l'échouage le 13 janvier 2012 avait fait 13 morts, ont débuté lundi. Le remorquage vers le port italien de Gênes, où il doit être démantelé, devrait lui débuter lundi prochain.

Les opérations de remorquage comprennent un passage à 25 km de la Corse et sont "potentiellement dangereuses en termes de risques environnementaux et de pollution" pour les côtes bastiaises et le Cap Corse, s'inquiétait le maire de Bastia dans un courrier adressé à la ministre de l'Ecologie.

Début juin, l'armateur Costa avait jugé "possible" qu'il "y ait des rejets en mer d'eaux intérieures, de substances, d'hydrocarbures" pendant le transfert de l'épave tout en estimant que les impacts devraient être "temporaires et peu significatifs".

Dans son courrier au maire de Bastia, Mme Royal souligne qu'un navire spécialisé français, le bâtiment de soutien et d'assistance et de dépollution "Jason", sera envoyé par précaution sur zone "afin d'accompagner le convoi en longeant la côte de Haute-Corse" quand l'épave passera à proximité de l'île française.

Par ailleurs, la ministre réclame des "preuves" du pompage complet des réservoirs d'hydrocarbures et de l'"absence de risques liés aux autres substances dangereuses" comme les frigorigènes et lubrifiants. Elle demande aussi "l'itinéraire précis du convoi" ainsi que des précisions sur les "moyens d'accompagnement mis en place par les autorités italiennes en cas de difficultés".

Première publication : 16/07/2014