Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez.... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Concordia: un navire anti-pollution en Corse lors du remorquage

AFP

Un navire met en place des barrières anti-pollution autour de l'épave du paquebot Costa Concordia, le 16 septembre 2013 près de l'île de GiglioUn navire met en place des barrières anti-pollution autour de l'épave du paquebot Costa Concordia, le 16 septembre 2013 près de l'île de Giglio

Un navire met en place des barrières anti-pollution autour de l'épave du paquebot Costa Concordia, le 16 septembre 2013 près de l'île de GiglioUn navire met en place des barrières anti-pollution autour de l'épave du paquebot Costa Concordia, le 16 septembre 2013 près de l'île de Giglio

Un navire anti-pollution de la marine nationale sera mobilisé le long de la côte corse au moment du remorquage de l'épave du paquebot Costa Concordia afin de prévenir tout risque de pollution sur l'île, a annoncé mercredi la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal.

Sollicitée par le maire (nationaliste) de Bastia, Gilles Simeoni, la ministre souligne aussi, dans un courrier daté du 16 juillet transmis à l'AFP, son intention de demander des garanties sur les conditions de ce prochain remorquage lors d'une rencontre prévue ce mercredi avec le ministre italien de la mer.

Tant que ces garanties n'auront pas été apportées, Mme Royal n'estime "pas envisageable" que les autorités italiennes autorisent le départ du Costa Concordia de l'île toscane du Giglio (Italie).

Les opérations de renflouement du paquebot géant, dont l'échouage le 13 janvier 2012 avait fait 13 morts, ont débuté lundi. Le remorquage vers le port italien de Gênes, où il doit être démantelé, devrait lui débuter lundi prochain.

Les opérations de remorquage comprennent un passage à 25 km de la Corse et sont "potentiellement dangereuses en termes de risques environnementaux et de pollution" pour les côtes bastiaises et le Cap Corse, s'inquiétait le maire de Bastia dans un courrier adressé à la ministre de l'Ecologie.

Début juin, l'armateur Costa avait jugé "possible" qu'il "y ait des rejets en mer d'eaux intérieures, de substances, d'hydrocarbures" pendant le transfert de l'épave tout en estimant que les impacts devraient être "temporaires et peu significatifs".

Dans son courrier au maire de Bastia, Mme Royal souligne qu'un navire spécialisé français, le bâtiment de soutien et d'assistance et de dépollution "Jason", sera envoyé par précaution sur zone "afin d'accompagner le convoi en longeant la côte de Haute-Corse" quand l'épave passera à proximité de l'île française.

Par ailleurs, la ministre réclame des "preuves" du pompage complet des réservoirs d'hydrocarbures et de l'"absence de risques liés aux autres substances dangereuses" comme les frigorigènes et lubrifiants. Elle demande aussi "l'itinéraire précis du convoi" ainsi que des précisions sur les "moyens d'accompagnement mis en place par les autorités italiennes en cas de difficultés".

Première publication : 16/07/2014