Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le succès des meubles en open source

En savoir plus

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

Moyen-Orient

Quatre enfants tués sur une plage de Gaza devant la presse internationale

© Thomas Coex, AFP | Une cabane touchée par un missile israélien, sur une plage de Gaza.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/07/2014

Quatre enfants ont été tués ce mercredi dans une double frappe israélienne sur le port de Gaza, situé à proximité d'hôtels où sont basés de nombreux journalistes internationaux. Les envoyés spéciaux de France 24 à Gaza ont assisté à la scène.

L’armée israélienne a intensifié ses frappes contre la bande de Gaza mercredi 16 juillet, tuant notamment quatre enfants dans un bombardement sur une plage de l'enclave palestinienne. Plusieurs journalistes étrangers, dont les envoyés spéciaux de France 24, résident dans des hôtels situés à proximité de la zone et ont été témoins de la scène.

"Une première frappe s’est déroulée sous nos yeux, sur une structure au bord du port de Gaza, à proximité des hôtels où une grande partie de la presse internationale est positionnée", rapporte l’envoyé spécial de France 24 à Gaza, Gallagher Fenwick, qui a vu le cadavre d'un enfant sorti des décombres d'une sorte de cabane.

"Puis, à une trentaine de mètres de là, ont été retrouvés les corps inertes de trois autres enfants, sur cette plage déserte", explique-t-il.

D'après les différents témoignages, ces trois autres enfants tentaient de fuir la zone après la première frappe, lorsqu'un deuxième missile s'est abattu sur eux.

Émilie Baujard, une journaliste française présente à Gaza, a d'abord publié sur Twitter une photo prise depuis son hôtel juste après les frappes :

Avant d'expliquer ce qui s'était passé, quelques minutes plus tard :

 

Quatre enfants ont donc péri dans cette double frappe. L'armée israélienne, qui vante régulièrement sa capacité de vidéosurveillance très précise, assure avoir ouvert une enquête sur ces événements.

Ludovic Piedtenu, l'envoyé spécial de Radio France à Gaza, qui a également assisté à la scène, évoque les dégâts que cette probable "bavure" peut causer à l'image de l'armée israélienne :

 

Le port et la plage visés, au bord de la Méditerranée, accueillent des paillotes, des cabanes de pêcheurs et des petits cafés, très populaires en temps normal.

Une "trêve humanitaire" jeudi matin

Le général israélien Yoav Mordechai a par ailleurs déclaré mercredi soir que Tsahal observerait une "trêve humanitaire" jeudi durant quelques heures. Le militaire a assuré qu'aucun bombardement n'aurait lieu sur Gaza durant ce laps de temps.

Cette trêve répond à une demande de l'ONU et d'autres organisations internationales, a ajouté le général Mordechai.

Au moins 213 Palestiniens, en majorité des civils d'après l'ONU, ont été tués depuis le début des hostilités.

 

Première publication : 16/07/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Israël appelle 100 000 habitants de Gaza à évacuer leur domicile

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les frappes ont repris sur Gaza, un premier mort côté israélien

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Vidéo : à Gaza, les ambulanciers sur le qui-vive

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)