Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

Ex-candidate FN: condamnation "pas excessive", juge l'UMP Estrosi

AFP

Le maire UMP de Nice Christian Estrosi, le 24 juin 2014 à ParisLe maire UMP de Nice Christian Estrosi, le 24 juin 2014 à Paris

Le maire UMP de Nice Christian Estrosi, le 24 juin 2014 à ParisLe maire UMP de Nice Christian Estrosi, le 24 juin 2014 à Paris

Le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi a jugé mercredi "pas excessive" la condamnation d'une ex-militante FN pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe mais s'est demandé "pourquoi on n'applique pas la même règle" en cas d'insultes provenant de "certains milieux communautaires."

Cette condamnation "n'est pas excessive mais je veux dire une chose: pourquoi une telle condamnation pour des propos inadmissibles et scandaleux tenus à l'égard de Mme Taubira et pourquoi on n'applique pas la même règle (...) lorsque tous les jours dans la rue un policier qui essaie de préserver la paix publique se fait insulter avec des mots inacceptables de la part de certains issus de milieux communautaires?", a réagi M. Estrosi sur i>TELE.

"Je trouve que c'est tout aussi inadmissible qu'on accorde une sanction pour celui qui a insulté Mme Taubira et qu'on la refuse pour celui qui se fait insulter pour défendre les droits et les devoirs de la République", a-t-dit.

"On se demande si certains magistrats ne sont pas instrumentalisés au service de telle ou telle cause", a insisté l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy, qui juge que la condamnation à 30.000 euros d'amende infligée au Front National est "aussi méritée".

Bien qu'en opposition totale avec sa politique, "Mme Taubira est quelqu'un que je respecte beaucoup, que je connais", a déclaré M. Estrosi.

Le 30 avril, le député-maire de Nice avait publié sur sa page Facebook un billet intitulé "Stop à la politique pénale Taubira", écrivant que la garde des Sceaux avait "obtenu le feu vert afin que tous les délinquants puissent profiter de ce laxisme d'Etat". Ce billet a suscité plusieurs centaines de commentaires toujours visibles sur le réseau social parmi lesquels: "qu'elle retourne sur ces cocotiers la folle des Antilles", "renvoyons-là dans sa jungle", "qu'elle retourne manger des bananes."

Première publication : 16/07/2014