Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Filippetti prise à partie par des intermittents au village du Off d'Avignon

AFP

La ministre de la culture Aurélie Filippetti répond aux questions des journalistes le 16 juillet 2014 à AvignonLa ministre de la culture Aurélie Filippetti répond aux questions des journalistes le 16 juillet 2014 à Avignon

La ministre de la culture Aurélie Filippetti répond aux questions des journalistes le 16 juillet 2014 à AvignonLa ministre de la culture Aurélie Filippetti répond aux questions des journalistes le 16 juillet 2014 à Avignon

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti, en visite à Avignon, a été prise à partie mercredi par quelques dizaines d'intermittents qui ont scandé des slogans hostiles et provoqué son départ précipité du village du Off.

Arrivée mercredi après-midi pour deux jours de visite dans la Cité des Papes où elle doit assister à plusieurs séminaires, la ministre a été accueillie au village du Off par le directeur du festival Off Greg Germain.

"La ministre est arrivée vers 16H30, on a parlé, je lui ai fait part de ce que le Off souhaitait, on a fait un tour du village", a expliqué à l'AFP M. Germain.

"Et puis sont arrivés les énervés (...) comme d'habitude une vingtaine de brailleurs qui hurlaient +on ne veut pas de vous+", a-t-il ajouté.

"On a appris qu'elle était au village du off, donc on s'y est précipité. Elle était attendue, et on a scandé des mots d'ordre pour dire +dehors, dehors les enfumeurs+", a raconté de son côté Marc Slyper, de la CGT spectacle, qui estime leur nombre à "une petite centaine".

"Elle n'a pas essayé de parler. Elle est partie, ce qu'on lui disait de faire. Elle a rejoint sa voiture, elle est partie en courant", a-t-il poursuivi.

Selon Denis Gravouil, également de la CGT Spectacle, certains militants "étaient là avec des masques de Filippetti (...). Un moment, il a été dit "ça suffit l'enfumage, on n'est pas là pour discuter" (...) Donc du coup, elle est rentrée précipitamment dans sa voiture".

"On ne peut pas empêcher quelqu'un de voyager, partout en France, ici c'est un pays libre", a déploré M. Germain. Selon lui, "elle a essayé de poser des questions, elle a essayé de dialoguer mais impossible (...) On ne peut pas parler! C'est assez navrant".

Un peu plus tôt, réunis en assemblée générale, les membres des collectifs des festivals In et Off, de la CGT-Spectacle et de la Coordination des intermittents et précaires, avaient décidé qu'ils ne la rencontreraient pas. "Tant qu'il n'y a pas d'ouverture de véritables négociations, il n'y a pas de raison de la rencontrer", avait précisé Jérôme Tisserand, de la Coordination des intermittents et précaires (CIP).

Les intermittents se sont adressés directement au Premier ministre Manuel Valls, lui demandant un engagement, dès jeudi, d'ouvrir des négociations sur le nouveau régime d'assurance chômage contesté.

Première publication : 16/07/2014