Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Le Parlement européen donne son feu vert à l'introduction de l'euro en Lituanie

AFP

Des membres du Parlement européen votent le 16 juillet 2014 à StrasbourgDes membres du Parlement européen votent le 16 juillet 2014 à Strasbourg

Des membres du Parlement européen votent le 16 juillet 2014 à StrasbourgDes membres du Parlement européen votent le 16 juillet 2014 à Strasbourg

Le Parlement européen a massivement approuvé mercredi l'entrée de la Lituanie dans la zone euro, dont elle deviendra le 19e membre le 1er janvier 2015.

L'introduction de la monnaie unique dans le petit pays balte a été approuvée par 545 voix pour, 116 contre et 34 abstentions. L'avis du Parlement sur cette question n'était que consultatif.

En juin, le processus avait déjà reçu le feu vert de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne, puis des ministres de la zone euro, lesquels avaient considéré que la Lituanie présentait un "degré élevé de convergence durable avec la zone euro" et qu'elle remplissait donc les conditions nécessaires.

L'ensemble des États membres de l'Union doit encore donner son feu vert le 23 juillet.

Vilnius voit l'euro comme un rempart contre la Russie et une manière de renforcer son poids politique en Europe. Pays balte de 3 millions d'habitants, membre de l'UE depuis 2004, la Lituanie rejoint ses voisines l'Estonie et la Lettonie, déjà dotées de l'euro depuis respectivement 2011 et 2014.

"L?Europe et l'euro constituent un havre de paix géopolitique", a souligné mardi devant le Parlement européen le jeune eurodéputé conservateur lituanien Gabrielius Landsbergis, petit-fils du père de l'indépendance lituanienne Vytautas Landsbergis.

"La population ressentira les effet positifs de l'euro, du fait de taux en baisse qui contribueront à la croissance, et aux investissements dont nous avons cruellement besoin", a souligné de son côté l'élue socialiste lituanienne Vilija Blinkeviciute.

Le rapporteur du texte, le conservateur allemand Werner Langen, a observé que la Lituanie présentait "un taux de change stable, une inflation basse malgré une dépendance énergétique en hausse (...), un endettement public réduit, un déficit limité", et tout cela "malgré la crise financière".

Première publication : 16/07/2014