Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

Le sort d'Assange entre les mains d'un tribunal de Stockholm

AFP

Le 14 juin 2013, le fondateur de Wikileaks Julian Assange s'adresse à des journalistes au sein de l'ambassade de l'Equateur à Londres où il s'est réfugié en juin 2012Le 14 juin 2013, le fondateur de  Wikileaks Julian Assange s'adresse à des journalistes au sein de   l'ambassade de l'Equateur à Londres où il s'est réfugié en juin 2012

Le 14 juin 2013, le fondateur de Wikileaks Julian Assange s'adresse à des journalistes au sein de l'ambassade de l'Equateur à Londres où il s'est réfugié en juin 2012Le 14 juin 2013, le fondateur de Wikileaks Julian Assange s'adresse à des journalistes au sein de l'ambassade de l'Equateur à Londres où il s'est réfugié en juin 2012

Un tribunal de Stockholm a ouvert une audience publique mercredi afin de décider d'annuler ou non le mandat d'arrêt européen contre le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, accusé d'agressions sexuelles.

L'annulation du mandat d'arrêt permettrait à l'Australien, âgé de 43 ans, de sortir de l'ambassade d?Equateur à Londres, où il a passé les deux dernières années, dans l'espoir d'éviter d'être extradé vers la Suède.

Les procureurs ont demandé que le mandat d'arrêt soit maintenu, selon l'agence de presse suédoise TT.

Or, l'avocat de M. Assange, Thomas Olsson, a réclamé qu'il soit annulé, avec un effet "immédiat", a rapporté TT, alors que l'audience se poursuit à huis clos.

Le mandat d'arrêt avait été lancé fin 2010, à la suite d'une plainte déposée par deux Suédoises qui l'accusent de viol et d'agression sexuelle, dans la région de Stockholm, cette année là, accusations que réfute l'intéressé.

Depuis juin 2012, M. Assange s'est réfugié à l'ambassade d?Equateur à Londres, afin d'éviter l'extradition vers la Suède.

Il craint d'être in fine extradé vers les Etats-Unis, où WikiLeaks a fait couler beaucoup d'encre lors de la publication de milliers de documents classés secrets.

Fin 2010, WikiLeaks a été à maintes reprises à l'origine de révélations surprenantes sur les activités gouvernementales menées à l'abri des regards, dans le monde entier.

Allant de documents secrets sur les guerres en Afghanistan et en Irak à des commentaires confidentiels de diplomates américains, WikiLeaks a fourni au public des informations sans précédent sur la scène politique internationale.

- Des arguments forts -

"Nous sommes confiants au sujet de l'audience", a dit à l'AFP M. Olsson. "Nous pensons avoir des arguments très solides pour que le tribunal annule la décision".

L'administratrice en chef du tribunal, Camilla Murray, a estimé qu'une décision en faveur de M. Assange signifierait que le mandat d'arrêt européen contre lui serait immédiatement annulé.

"Les charges ne seraient pas abandonnées juste parce que le tribunal annule le mandat. Mais je ne peux pas répondre pour les procureurs (...)", a-t-elle dit à l'AFP.

M. Assange sait que l'annulation du mandat d'arrêt en Suède ne signifierait pas la fin de l'histoire, puisqu'il craint la procédure en cours aux Etats-Unis.

Son avocat, M. Olsson est resté prudent lui aussi sur la suite des événements, dans l'hypothèse où le mandat serait levé.

"Ce qu'il fera quand ce sera passé, cela ne regarde que Julian Assange. Nous allons avoir l'audience... et nous espérons obtenir l'annulation de la décision (...) et ensuite nous aviserons".

Première publication : 16/07/2014