Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Minute jugé en septembre pour avoir comparé Taubira à un singe

AFP

Un homme lit la une de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute qui avait comparé Christiane Taubira à un singe en 2013, à l'Assemblée nationale le 12 novembre 2013Un homme lit la une de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute qui avait comparé Christiane Taubira à un singe en 2013, à l'Assemblée nationale le 12 novembre 2013

Un homme lit la une de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute qui avait comparé Christiane Taubira à un singe en 2013, à l'Assemblée nationale le 12 novembre 2013Un homme lit la une de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute qui avait comparé Christiane Taubira à un singe en 2013, à l'Assemblée nationale le 12 novembre 2013

L'hebdomadaire d'extrême droite Minute, qui avait comparé Christiane Taubira à un singe en 2013, sera jugé le 24 septembre à Paris, a-t-on appris de sources concordantes mercredi, au lendemain de la condamnation d'une ex-candidate FN pour des faits similaires.

"Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane", avait titré Minute, qui est renvoyé en correctionnelle pour "injure à caractère racial".

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire et plusieurs associations antiracistes avaient déposé plainte.

Au terme de cette enquête, le parquet a cité à comparaître Minute et son directeur de la publication, Jean-Marie Molitor. Concédant une couverture de "mauvais goût", ce dernier avait rejeté tout racisme en défendant "la satire (qui) n'est pas un délit".

L'affaire sera jugée le 24 septembre par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, selon une source judiciaire.

Cette une, parue le 13 novembre 2013, avait relancé la polémique autour des attaques racistes contre la ministre de la Justice.

Mardi, le tribunal de Cayenne a infligé neuf mois de prison ferme, 5 ans d'inéligibilité et 50.000 euros d'amende à l'ex-candidate FN Anne-Sophie Leclère, qui avait également comparé Mme Taubira à un singe en octobre 2013.

Le tribunal a également condamné le FN à une amende de 30.000 euros d'amende.

Le 17 octobre, dans un reportage diffusé sur France 2, Anne-Sophie Leclère, qui tentait de constituer une liste dans la petite ville de Rethel (Ardennes), assumait sans difficulté le photomontage publié sur sa page Facebook comparant un petit singe (avec la mention "à 18 mois") à la garde des Sceaux ("maintenant").

Niant tout "racisme", cette commerçante expliquait néanmoins préférer voir Mme Taubira "dans un arbre après les branches que comme ça, au gouvernement". Elle avait été exclue du FN en décembre, à trois mois des municipales.

Au terme d'une enquête préliminaire, le parquet de Paris avait également renvoyé Mme Leclère en correctionnelle pour injure publique à caractère racial et une audience sur le fond est prévue le 24 septembre, également devant la 17e chambre.

Ces faits ayant déjà été jugés à Cayenne, le parquet de Paris devrait demander à l'audience au tribunal d'abandonner les poursuites, selon la source judiciaire. On ne peut en effet être jugé deux fois pour les mêmes faits.

Première publication : 16/07/2014