Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Afrique

"Mettre fin à l'épidémie de sida est possible", estime l'ONU

© AFP (Archives) | Le nombre de décès liés au sida dans le monde est en forte baisse.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/07/2014

Le nombre de décès dus au sida dans le monde a nettement reculé en 2013, avec 1,5 million de morts (-11,8 % en un an). Il s'agit de la plus forte baisse depuis le pic de l'épidémie en 2005.

Dans son rapport annuel publié mercredi 16 juillet, l'Onusida relève une bonne nouvelle : le nombre de décès dus au sida dans le monde a nettement reculé en 2013, avec 1,5 million de morts. Ce recul de 11,8 % en un an représente la plus forte chute depuis le pic de l'épidémie en 2005.

Alors que le nombre de décès liés au sida reculait régulièrement, d'environ 100 000 cas par an depuis 2005, il a chuté de 200 000 cette année. Les décès liés au sida ont chuté de 35 % depuis le pic de 2005.

En outre, le nombre de nouvelles infections du VIH est passé de 2,2 millions en 2012 à 2,1 millions en 2013. Les nouvelles contaminations touchant les enfants ont aussi diminué, passant de 270 000 à 240 000. Depuis 2005, les nouvelles infections ont au total baissé de 27,6 % dans le monde.

Ressources financières en hausse

Des nouvelles qui apportent une note d'espoir. "Mettre fin à l'épidémie de sida est possible", a affirmé le directeur exécutif de l'Onusida, Michel Sidibé. Sans compter que  les ressources financières allouées à la lutte contre le sida ne cessent d'augmenter, malgré la crise. Au total, 19,1 milliards de dollars ont pu y être consacrés l'an dernier (14 milliards d'euros), contre seulement 4,6 milliards il y a 10 ans. Toutefois, l'Onusida estime qu'il faudrait entre 22 et 24 milliards de dollars par an pour financer une véritable riposte au sida.

La bataille est loin d'être achevée, nuance toutefois Michel Sidibé, expliquant notamment que "22 millions de personnes n'ont pas accès à un traitement salvateur". 38 % de l'ensemble des adultes vivant avec le VIH bénéficient d'un traitement, contre 24 % des enfants.

En outre, le nombre de personnes vivant avec le virus du sida a encore légèrement progressé l'an dernier, passant à 35 millions en 2013, contre 34,6 millions en 2012.

Les nouvelles contaminations ont été en très grande majorité enregistrées en Afrique subsaharienne, qui reste la région la plus touchée par le virus, avec 1,5 million de nouvelles infections l'an dernier (dont 210 000 enfants). Ce chiffre représente toutefois une baisse de 33 % entre 2005 et 2013.

L'Afrique du Sud et le Nigeria sont les plus touchés

En 2013, 24,7 millions de personnes vivaient avec le VIH en Afrique subsaharienne, dont 2,9 millions d'enfants. 1,1 million de personnes sont mortes en raison du sida en 2013 dans cette région du monde. Les pays les plus touchés par l'épidémie restent l'Afrique du Sud et le Nigeria.

En Asie, comme en Afrique, les nouvelles infections ont diminué ces dernières années (- 6 % entre 2005 et 2013). Mais l'Asie reste fortement touchée par l'épidémie avec 4,8 millions de personnes contaminées. L'Inde a le fardeau le plus lourd à porter, avec 51 % de l'ensemble des décès liés au sida dans la région.

En Amérique latine, 1,6 million de personnes vivaient avec le VIH en 2013, et le nombre de décès liés au sida dans la région a chuté de 31 % entre 2005 et 2013. Les nouvelles infections ont baissé de 3 % entre 2005 et 2013.

Avec AFP

Première publication : 16/07/2014

  • MÉDECINE

    La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L’armée égyptienne affirme avoir inventé un remède contre le Sida

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un vaccin contre le sida bientôt testé à Marseille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)