Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

Tabac: le Sénat réduit la franchise autorisée avec des pays européens

AFP

L'hémicycle du Sénat à ParisL'hémicycle du Sénat à Paris

L'hémicycle du Sénat à ParisL'hémicycle du Sénat à Paris

Le Sénat a abaissé mercredi la franchise sur les quantités de tabac qu'un particulier est autorisé à transporter d'un pays européen vers la France, à l'occasion de l'examen du projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 (PLFRSS).

Les sénateurs ont adopté un amendement d'Aline Archimbaud (Ecologiste) alignant ces franchises sur celles qui ont été fixées par une directive européenne.

Ces franchises, qui sont indicatives, sont de 800 cigarettes, 400 cigarillos, 200 cigares, et 1 kg de tabac à fumer.

La circulaire française actuellement en vigueur porte sur 2.000 cigarettes, 2 kg de tabac à fumer, et 1.000 cigares et cigarillos.

Toutefois, pour entrer en vigueur, il faut que l'ensemble du texte soit voté par les sénateurs, puis que les députés donnent leur feu vert à l'occasion d'une prochaine lecture.

Depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir, chaque texte budgétaire a été rejeté au Sénat , en raison de l'opposition des sénateurs communistes qui plaident, en matière sociale, pour un renforcement du pouvoir d'achat des bas salaires et non une réduction des cotisations sociales patronales.

"Le trafic transfrontalier affecte particulièrement les politiques de santé publique et les recettes fiscales en France", a souligné Mme Archimbaud. "Il occasionne une chute vertigineuse des ventes de tabac des débitants de tabac", et "met à mal les politiques de santé publique basées sur des augmentations de taxe".

La différence entre les préconisations européennes et les dispositions prises par la France "ne se justifie aucunement et constitue un encouragement au trafic transfrontalier de produits du tabac entre Etats membres, pratique qui est déjà reconnue comme représentant entre 15 et 20% des produits consommés sur le territoire français", a-t-elle ajouté.

De son côté, la commission des Affaires sociales a adopté un amendement UMP exonérant partiellement de cotisations retraites les médecins, déjà retraités, ayant choisi de continuer d'exercer en zone de désertification médicale. "Le cumul emploi-retraite permet, en effet, de répondre au défi de la pénurie médicale", a estimé Jean-Noël Cardoux (UMP). "S?il commence à porter ses fruits, le gisement reste considérable mais beaucoup de médecins sont dissuadés par le paiement de cotisations n?ouvrant pas droit à prestation".

Première publication : 16/07/2014