Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

Tour de France: "Je devrais faire ça plus souvent" estime Gallopin

AFP

Le Français Tony Gallopin, vainqueur de la 11e étape du Tour de France, le 16 juillet 2014 à OyonnaxLe Français Tony Gallopin, vainqueur de la 11e étape du Tour de France, le 16 juillet 2014 à Oyonnax

Le Français Tony Gallopin, vainqueur de la 11e étape du Tour de France, le 16 juillet 2014 à OyonnaxLe Français Tony Gallopin, vainqueur de la 11e étape du Tour de France, le 16 juillet 2014 à Oyonnax

Tony Gallopin est sorti dans le final de la 11e étape du Tour de France, mercredi à Oyonnax, sans attendre le sprint.

Cette tactique a réussi au Français de l'équipe Lotto, déjà heureux du maillot jaune porté pendant une journée lundi dernier dans les Vosges.

Q: Êtes-vous un autre coureur aujourd'hui ? Vous êtes-vous découvert sur ce Tour ?

R: "Non, je ne pense pas. Cela va faire prétentieux mais j'ai toujours eu la confiance de mon équipe. Marc Sergeant a toujours été clair avec moi, j'étais là pour aider et pour aller chercher une étape. Je crois que je ne tente pas assez d'attaques de ce genre. Comme je vais assez vite au sprint je suis focalisé sur les Sagan et compagnie et je fais 4e ou 5e. Je suis assez régulier, je tourne autour. Il faut que je me décomplexe face aux meilleurs."

Q: Aviez-vous pensé à ce final ?

R: "Ce n'était pas prémédité. J'ai eu les jambes lourdes toute la journée, j'étais persuadé que l'échappée irait au bout. J'étais venu reconnaître la fin de l'étape, quand j'étais venu m'entraîner aux Rousses (Jura). Mais on s'était arrêté à l'entrée d'Oyonnax. Je n'avais pas regardé les 5 derniers kilomètres et, quand j'ai eu de bonnes jambes et que j'ai compris que le final allait se faire entre puncheurs, entre costauds, je suis descendu à la voiture de Marc Sergeant pour voir. Je me suis dit 'vas-y'. Je devrais faire ça plus souvent puisque ça marche."

Q: Quelles sensations procure une victoire d'étape par rapport au maillot jaune ?

R: "Je pensais déjà au maillot jaune depuis cinq journées, j'y avais pensé pendant toute l'étape. Là, je n'y ai cru qu'à 100 mètres de la ligne. Je pensais être rejoint. J'entendais dans la voiture de mon équipe 'go, go, ne te retourne pas, fonce'. On voit souvent des coureurs se faire reprendre près de la ligne. Aux 100 mètres, je me suis retourné une dernière fois et je me suis dit 'c'est fantastique'. Le sentiment est encore plus fort dans ce cas."

Première publication : 16/07/2014