Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Tour de France: "Je devrais faire ça plus souvent" estime Gallopin

AFP

Le Français Tony Gallopin, vainqueur de la 11e étape du Tour de France, le 16 juillet 2014 à OyonnaxLe Français Tony Gallopin, vainqueur de la 11e étape du Tour de France, le 16 juillet 2014 à Oyonnax

Le Français Tony Gallopin, vainqueur de la 11e étape du Tour de France, le 16 juillet 2014 à OyonnaxLe Français Tony Gallopin, vainqueur de la 11e étape du Tour de France, le 16 juillet 2014 à Oyonnax

Tony Gallopin est sorti dans le final de la 11e étape du Tour de France, mercredi à Oyonnax, sans attendre le sprint.

Cette tactique a réussi au Français de l'équipe Lotto, déjà heureux du maillot jaune porté pendant une journée lundi dernier dans les Vosges.

Q: Êtes-vous un autre coureur aujourd'hui ? Vous êtes-vous découvert sur ce Tour ?

R: "Non, je ne pense pas. Cela va faire prétentieux mais j'ai toujours eu la confiance de mon équipe. Marc Sergeant a toujours été clair avec moi, j'étais là pour aider et pour aller chercher une étape. Je crois que je ne tente pas assez d'attaques de ce genre. Comme je vais assez vite au sprint je suis focalisé sur les Sagan et compagnie et je fais 4e ou 5e. Je suis assez régulier, je tourne autour. Il faut que je me décomplexe face aux meilleurs."

Q: Aviez-vous pensé à ce final ?

R: "Ce n'était pas prémédité. J'ai eu les jambes lourdes toute la journée, j'étais persuadé que l'échappée irait au bout. J'étais venu reconnaître la fin de l'étape, quand j'étais venu m'entraîner aux Rousses (Jura). Mais on s'était arrêté à l'entrée d'Oyonnax. Je n'avais pas regardé les 5 derniers kilomètres et, quand j'ai eu de bonnes jambes et que j'ai compris que le final allait se faire entre puncheurs, entre costauds, je suis descendu à la voiture de Marc Sergeant pour voir. Je me suis dit 'vas-y'. Je devrais faire ça plus souvent puisque ça marche."

Q: Quelles sensations procure une victoire d'étape par rapport au maillot jaune ?

R: "Je pensais déjà au maillot jaune depuis cinq journées, j'y avais pensé pendant toute l'étape. Là, je n'y ai cru qu'à 100 mètres de la ligne. Je pensais être rejoint. J'entendais dans la voiture de mon équipe 'go, go, ne te retourne pas, fonce'. On voit souvent des coureurs se faire reprendre près de la ligne. Aux 100 mètres, je me suis retourné une dernière fois et je me suis dit 'c'est fantastique'. Le sentiment est encore plus fort dans ce cas."

Première publication : 16/07/2014