Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

EUROPE

Ukraine : Bruxelles envisage de durcir ses sanctions contre Moscou

© Genya Savilov, AFP | Des soldats ukrainiens.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/07/2014

Alors que les tensions restent vives entre la Russie et les Occidentaux sur le dossier ukrainien, un sommet de l'Union européenne à Bruxelles pourrait aboutir à un durcissement des sanctions européennes à l’endroit de Moscou.

Mercredi, un sommet à Bruxelles sur l’Ukraine pourrait aboutir à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie, sur fond d'une nette aggravation de tensions dans l'Est rebelle et de nouvelles craintes d'une invasion russe.

Ces nouvelles sanctions "semblent très probables", a rapporté une source diplomatique, mardi soir.

Selon cette source, les États membres ont préparé un ensemble de nouvelles mesures, parmi lesquelles figure le gel de programmes en Russie menés par la Banque d'européenne d'investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

Des pourparlers seraient aussi en cours pour "ajouter de nouveaux noms à la liste des sanctions ciblées", a-t-elle ajouté.

Les États-Unis ont laissé entendre mardi soir qu'ils pourraient durcir unilatéralement leurs sanctions contre la Russie si l'Union européenne ne les suivait pas dans leur démarche, destinée à faire plier Moscou au sujet de l'Ukraine.

L'Ukraine elle-même a demandé, mardi, de nouvelles sanctions européennes contre la Russie, accusée de soutenir les séparatistes.

"L'aggravation de la situation dans le Donbass, de nombreuses preuves de l'implication de la Russie dans les actions de combattants donnent de plus en plus de raisons pour passer à la 'phase 3' des sanctions afin de s'opposer à l'agression russe", a déclaré le porte-parole de la diplomatie ukrainienne, Vassyl Zvarytch, au cours d'une conférence de presse.

L'Union européenne a jusqu'ici interdit la délivrance de visas et gelé les avoirs d'une soixantaine de personnalités russes et ukrainiennes impliquées dans l'escalade du conflit entre les deux pays, mais sans imposer de sanctions économiques d'envergure sur certains secteurs, une étape connue à Bruxelles comme la "phase 3".

Vers une "agression russe d'envergure" ?

Par ailleurs, l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Kiev, Simon Smith, a estimé que la Russie n'avait "pas rempli les conditions posées par le Conseil européen le mois dernier" pour éviter les nouvelles sanctions qui pourraient avoir un fort impact sur son économie.

Sur le compte Twitter de son ambassade, il a pris en exemple l'avion militaire ukrainien abattu lundi en zone séparatiste, une attaque dont Kiev a accusé Moscou sans que la Russie ne réagisse.

"L'avion militaire ukrainien An-26 a été abattu à une altitude de 6 200 mètres. Y a-t-il d'autres explications plausibles qu'une attaque de la Russie ?" s'est interrogé le diplomate.

La destruction de l'appareil, dont quatre des huit membres d'équipage ont été secourus par l'armée ukrainienne, a contribué à aggraver la tension entre l'Ukraine et la Russie.

Moscou venait de hausser le ton pour accuser les forces de Kiev d'être à l'origine d'un tir d'obus ayant fait un mort dimanche du côté russe de la frontière.

Selon une source proche du Kremlin, la Russie étudierait maintenant la possibilité de "frappes ciblées" sur le territoire ukrainien.

Des observateurs de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) doivent se rendre mercredi à la frontière russo-ukrainienne, alors que des attachés militaires étrangers ont d'ores et déjà examiné mardi les lieux où sont tombés des obus tirés depuis le territoire ukrainien, ont annoncé les autorités russes.

De son côté, l'Otan a dénoncé "le renforcement de troupes russes" à la frontière avec l'Ukraine et le numéro deux du Conseil de sécurité nationale et de défense et ex-ministre ukrainien de la Défense, Mikhaïlo Koval, a estimé lundi soir que l'Ukraine était "plus proche que jamais d'une agression d'envergure" de la part de son voisin russe.

Avec AFP
 

Première publication : 16/07/2014

  • UKRAINE

    L’armée ukrainienne progresse vers Lougansk

    En savoir plus

  • UKRAINE

    La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)