Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Vers l'interdiction d'une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris

AFP

Un militant pro-palestinien lors d'une manifestation à Paris de soutien aux Palestiniens de Gaza et contre les opérations militaires israéliennes le 11 juillet 2014 à ParisUn militant pro-palestinien lors d'une manifestation à Paris de soutien aux Palestiniens de Gaza et contre les opérations militaires israéliennes le 11 juillet 2014 à Paris

Un militant pro-palestinien lors d'une manifestation à Paris de soutien aux Palestiniens de Gaza et contre les opérations militaires israéliennes le 11 juillet 2014 à ParisUn militant pro-palestinien lors d'une manifestation à Paris de soutien aux Palestiniens de Gaza et contre les opérations militaires israéliennes le 11 juillet 2014 à Paris

La préfecture de police de Paris (PP) a engagé une procédure pour interdire une manifestation de soutien à Gaza prévue samedi à Paris, trois jours après des incidents survenus devant deux synagogues parisiennes, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

Cette décision a été motivée "au vu des risques graves de trouble à l'ordre public qu'engendrerait" cette manifestation "dans un contexte de tension accrue", précise la PP. Dimanche, des incidents ont éclaté devant deux synagogues, dont l'une située rue de la Roquette dans le XIe arrondissement parisien, à la fin d'une manifestation pro-palestinienne ayant rassemblé 7.000 personnes selon la police, 30.000 selon les organisateurs.

Des échauffourées avaient éclaté entre certains manifestants qui s'étaient rendus à proximité de cette synagogue, et des membres de la Ligue de défense juive (LDJ). Des CRS avaient dû intervenir pour les séparer. Huit personnes avaient été interpellées.

A la suite à ces incidents, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, évoquant des "débordements intolérables", avait demandé lundi aux préfets de "redoubler de vigilance" et d'interdire si besoin des manifestations là où des risques avérés de troubles à l'ordre public étaient établis.

Les organisateurs de la manifestation prévue initialement samedi au départ du quartier populaire parisien de Barbès et en direction de l'Opéra Garnier, sont les mêmes que ceux qui avaient organisé le rassemblement de dimanche, le "Nouveau parti anti-capitaliste (NPA) et une dizaine d'associations et collectifs", selon la source proche du dossier.

Mardi soir, un homme de 23 ans a été condamné à quatre mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour "rébellion" lors d'un contrôle de police qui avait dégénéré après cette manifestation. Quatre autres personnes doivent être jugées ultérieurement en correctionnelle pour "violences sur les forces de l'ordre" ou "rébellion", après les échauffourées ayant eu lieu en marge de ce défilé, selon une source judiciaire.

Première publication : 16/07/2014