Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

Afrique

Mali : le groupe de Belmokhtar revendique la mort du soldat français

© Philippe Desmazes, AFP | Un véhicule blindé del'armée française, le 1er novembre 2013, près de Bourem

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/07/2014

Le groupe du djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar a revendiqué l'attentat-suicide dans lequel un soldat français de l'opération Serval a été tué, lundi 14 juillet, près de Gao, au nord du Mali.

Le groupe djihadiste Al-Mourabitoune de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar a revendiqué mercredi 17 juillet l'attentat-suicide qui a coûté la vie à un soldat français de l'opération Serval au Mali, lundi dernier.

"Un djihadiste de notre groupe a réussi à faire exploser son véhicule piégé contre une unité des forces d'invasion dans la région d'Al-Moustarat", a affirmé mercredi au soir le porte-parole d'Al-Mourabitoune, Abou Aassim El-Mouhajir, auprès de l'agence de presse privée mauritanienne Alakhbar.

"L'attentat a été une réponse adressée aux Français qui prétendent avoir anéanti les forces jihadistes et réussi l'opération Serval", a-t-il ajouté. "L'opération Serval qui a été lancée contre les peuples musulmans a fini par plonger la région dans une guerre civile et des affrontements inter-ethniques alors que le pouvoir islamique avait mis fin à ces tensions", selon le porte-parole d'Al-Mourabitoune.

Neuvième soldat français tué au Mali

L’adjudant-chef Dejvid Nikolic, 45 ans, appartenait au 1er régiment étranger du génie (1er REG) de Laudun-l’Ardoise (Gard). Lundi 14 juillet, son unité a été "victime d’une attaque suicide" à une centaine de kilomètres de Gao, a précisé le ministère français de la Défense, alors qu'elle participait à une opération de reconnaissance dans la région d'Al-Moustarat. Six soldats français ont aussi été blessés.

Ce sous-officier est le neuvième soldat tué au Mali depuis le lancement de l'opération Serval en janvier 2013 et il serait le premier tué au cours d'une attaque suicide. Dans le cadre de cette opération, quelque 1 700 militaires français ont été déployés dans le pays pour stopper la progression des islamistes armés et soutenir les troupes maliennes.

Serval doit s'achever dans les prochains jours pour céder la place à l'opération Barkhane, une opération plus large et permanente de lutte contre le terrorisme au Sahel, qui mobilisera 3 000 militaires français.

Avec AFP

Première publication : 17/07/2014

  • ARMÉES

    Un neuvième soldat français tué dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • MALI

    Le gouvernement malien et les rebelles à la table des négociations

    En savoir plus

  • MALI

    Une explosion dans le nord du Mali provoque la mort de plusieurs soldats

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)