Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La DCNS a subi des fuites massives de documents

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le sexisme, c'est terminé (selon les hommes)"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je rêvais d'un autre monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Syrie: la Turquie sur tous les fronts

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Niger, les enfants de plus en plus touchés par la malnutrition

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Tonino Benacquista, roi du romanesque

En savoir plus

EUROPE

Crash du vol MH17 : Washington pointe la responsabilité des séparatistes

© Dominique Faget, AFP | Des débris de l'avion de la Malaysia Airlines.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/07/2014

Alors que les États-Unis soupçonnent des séparatistes pro-russes de l'est ukrainien d'avoir abattu jeudi le Boeing 777, la communauté internationale réclame une enquête "indépendante" pour faire la lumière sur le crash.

    • Au lendemain du crash du Boeing de la Malaysia Airlines, qui assurait jeudi 17 juillet la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur, le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé à un cessez-le-feu dans la région. L’organisation a également demandé une enquête internationale "exhaustive, minutieuse et indépendante".

    • Le président russe Vladimir Poutine, qui a également demandé un cessez-le-feu, a par ailleurs, accusé l'Ukraine de "porter la responsabilité" du crash en ayant repris ses opérations militaires dans l'Est.

    • Depuis la Maison Blanche, Barack Obama a avancé pour sa part que l’avion de la Malaysia Airlines avait été abattu par un missile tiré d’un secteur sous contrôle des séparatistes pro-russes, lors d’une conférence de presse.

    • Les enquêteurs de l'OSCE, arrivés vendredi en fin d’après-midi sur le lieu du crash, ont affirmé qu'ils n'avaient pas pu accéder librement au site. Le président de l'organisation a fait savoir qu’ils feraient une nouvelle tentative dès samedi.

    • Après une longue période d’incertitudes des autorités françaises, François Hollande a assuré vendredi qu'il n'y avait pas de Français dans l'avion. L’appareil transportait 283 passagers et 15 membres d'équipage. Ce sont les Pays-Bas qui payent le plus lourd tribut puisque le nombre de passagers néerlandais s'élève à au moins 173. Parmi les victimes, on compte également 44 Malaisiens, 27 Australiens, 12 Indonésiens et neuf Britanniques.
     

    Revivez les événements de la journée sur notre liveblog ci-dessous. Il est également disponible sur vos mobiles et tablettes en cliquant sur ce lien.

    En direct
    Live Blog Un avion malaysien abattu en Ukraine, les deux camps s'accusent mutuellement

Première publication : 18/07/2014

  • CRASH DU VOL MH17

    Pourquoi les compagnies aériennes ne contournaient pas l’est de l’Ukraine ?

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Crash du vol MH17 : une enquête sous haute tension

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Crash du vol MH17 : une centaine de spécialistes du sida parmi les victimes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)