Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Cannabis : un marché florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique : Julie Zenatti de retour avec "Blanc"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Naufrages en Méditerranée : l'UE réagit au drame des migrants

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Louis Michel : "Certains pays européens refusent de prendre leur part de réfugiés"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Naufrages en Méditerranée : la politique migratoire à 28 attendra

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Prime d'activité : le plan de François Hollande pour la jeunesse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Séisme : "Le Népal dévasté"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Népal : "Le toit du monde s'est écroulé"

En savoir plus

EUROPE

Crash du vol MH17 : Washington pointe la responsabilité des séparatistes

© Dominique Faget, AFP | Des débris de l'avion de la Malaysia Airlines.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/07/2014

Alors que les États-Unis soupçonnent des séparatistes pro-russes de l'est ukrainien d'avoir abattu jeudi le Boeing 777, la communauté internationale réclame une enquête "indépendante" pour faire la lumière sur le crash.

    • Au lendemain du crash du Boeing de la Malaysia Airlines, qui assurait jeudi 17 juillet la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur, le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé à un cessez-le-feu dans la région. L’organisation a également demandé une enquête internationale "exhaustive, minutieuse et indépendante".

    • Le président russe Vladimir Poutine, qui a également demandé un cessez-le-feu, a par ailleurs, accusé l'Ukraine de "porter la responsabilité" du crash en ayant repris ses opérations militaires dans l'Est.

    • Depuis la Maison Blanche, Barack Obama a avancé pour sa part que l’avion de la Malaysia Airlines avait été abattu par un missile tiré d’un secteur sous contrôle des séparatistes pro-russes, lors d’une conférence de presse.

    • Les enquêteurs de l'OSCE, arrivés vendredi en fin d’après-midi sur le lieu du crash, ont affirmé qu'ils n'avaient pas pu accéder librement au site. Le président de l'organisation a fait savoir qu’ils feraient une nouvelle tentative dès samedi.

    • Après une longue période d’incertitudes des autorités françaises, François Hollande a assuré vendredi qu'il n'y avait pas de Français dans l'avion. L’appareil transportait 283 passagers et 15 membres d'équipage. Ce sont les Pays-Bas qui payent le plus lourd tribut puisque le nombre de passagers néerlandais s'élève à au moins 173. Parmi les victimes, on compte également 44 Malaisiens, 27 Australiens, 12 Indonésiens et neuf Britanniques.
     

    Revivez les événements de la journée sur notre liveblog ci-dessous. Il est également disponible sur vos mobiles et tablettes en cliquant sur ce lien.

    En direct
    Live Blog Un avion malaysien abattu en Ukraine, les deux camps s'accusent mutuellement

Première publication : 18/07/2014

  • CRASH DU VOL MH17

    Pourquoi les compagnies aériennes ne contournaient pas l’est de l’Ukraine ?

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Crash du vol MH17 : une enquête sous haute tension

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Crash du vol MH17 : une centaine de spécialistes du sida parmi les victimes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)