Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 21/07/2014

Hong Kong, la rebelle

Après un siècle et demi de colonisation britannique, Hong Kong a retrouvé en 1997 avec fierté son identité chinoise. Mais depuis, l’atmosphère a radicalement changé. Notre correspondant en Chine, Baptiste Fallevoz, est allé à la rencontre des ces Hongkongais qui défient Pékin.

Il y a dix-sept ans, le 1er juillet 1997, Hong Kong la capitaliste était rétrocédée à la Chine communiste, dans une explosion de feux d'artifice. Après plus de 150 ans de colonisation britannique, la population retrouvait avec fierté son identité chinoise et regardait vers l'avenir avec optimisme. Mais moins de deux décennies plus tard, l'atmosphère n’est plus la même.

Un sentiment de rébellion contre la "mère patrie" gagne la population et il ne se passe plus un mois sans une manifestation contre le gouvernement central de Pékin. Selon un récent sondage, seuls 33 % des Hongkongais se disent aujourd’hui fiers d'être citoyens chinois.

Un mouvement de contestation d'abord généré par la peur d'une reprise en main de la ville par le Parti communiste chinois. Selon les termes de la rétrocession, Hong Kong devait rester un îlot de liberté dans une Chine autoritaire, selon le modèle "un pays, deux systèmes". Les droits politiques et économiques de la population sont en effet garantis jusqu'en 2047. À Hong Kong, on peut en théorie manifester, critiquer le gouvernement et pratiquer sans entrave sa religion.

Mais les Hongkongais perçoivent une érosion de leurs droits et s'inquiètent de la mainmise croissante de Pékin sur les affaires du territoire. Un mouvement de désobéissance civile s'organise, et dans son sillage des groupes radicaux apparaissent dans une ville pourtant réputée pour sa discipline et son caractère policé.

Une partie de la jeunesse hongkongaise développe même un sentiment de rejet, à la limite de la xénophobie, envers les "Chinois du continent". Les touristes continentaux - 40 millions l'an dernier -, et les nouveaux immigrants sont accusés de saturer la ville.

Nous avons suivi plusieurs membres de la société civile hongkongaise - journalistes, patrons de presse, militants pro-démocratie - qui pointent du doigt une liberté d'expression en chute libre, des dirigeants de plus en plus soumis à Pékin, et une présence policière accrue lors des manifestations.

Nous avons également rencontré des militants hongkongais qui n'hésitent pas à venir provoquer les "envahisseurs chinois", en agitant sous leurs yeux... des drapeaux de l'époque coloniale britannique !

Par Baptiste FALLEVOZ

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/07/2017 Moyen-Orient

Vidéo : au Caire, avec les enfants des rues livrés à eux-mêmes

En Égypte, des dizaines de milliers d'enfants errent dans les rues du Caire, la capitale. Ils survivent tant bien que mal dans des conditions d'extrême pauvreté et sont en proie...

En savoir plus

20/07/2017 Asie - pacifique

Afghanistan : les enlèvements, une crainte au quotidien

Plus de 300 enlèvements ont été recensés en Afghanistan en 2016. Ils sont le fait de groupes terroristes, mais aussi, et surtout, de réseaux criminels. Et si l'on entend souvent...

En savoir plus

14/07/2017 Asie - pacifique

Football : l'empire chinois contre-attaque

Depuis plusieurs mois, la Chine rebat les cartes du football mondial. Grâce à des moyens quasi illimités, joueurs et entraîneurs issus des meilleurs clubs mondiaux y affluent...

En savoir plus

14/07/2017 Moyen-Orient

Exclusif : à l'assaut de Raqqa, fief de l'EI en Syrie

Dans le nord de la Syrie, la ville de Raqqa est aux mains du groupe État islamique (EI) depuis début 2014. Jusqu'à récemment encore impénétrable, cette ville stratégique,...

En savoir plus

07/07/2017 Pologne

Pologne : le grand écart européen

En Pologne, Jaroslaw Kaczynski, le chef de Droit et Justice (PiS), joue les francs-tireurs. Son parti, très influent sur le gouvernement, s'affranchit de plus en plus des règles...

En savoir plus