Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Moyen-Orient

Incidents en région parisienne après une manifestation pro-palestinienne

© Jacques Demarthon , AFP | Un manifestant jetant une pierre contre les forces de l'ordre à l'issue du rassemblement pro-palestinien à Sarcelles.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/07/2014

Au lendemain des heurts survenus lors du rassemblement en soutien à Gaza dans le nord de Paris, de jeunes manifestants ont causé des dégradations dimanche à Sarcelles, en banlieue, à l’issue d’un défilé pro-palestinien, lui aussi interdit.

Des dégradations ont été causées, dimanche 20 juillet, à Sarcelles, en région parisienne, à l'issue du rassemblement interdit de centaines de sympathisants pro-palestiniens près de la gare de Garges-Sarcelles.

Entourés d'un dispositif policier important, plusieurs manifestants avaient auparavant pris la parole sur un parvis situé derrière la gare pour dénoncer l'interdiction de manifester, mais avaient incité au calme, disant vouloir "éviter la casse". C'est lors de la dispersion, qui a rapidement suivi le rassemblement, qu'une partie des jeunes manifestants se sont engouffrés dans la ville, vers des positions de CRS, renversant des poubelles et allumant pétards et fumigènes.

Les précisions de notre envoyé spécial

>> À lire sur France 24 : Manifestation en soutien à Gaza interdite à Paris : des dizaines d'interpellations

Près de la mairie, au moins deux voitures ont été incendiées et de très nombreux véhicules ont eu leurs vitres cassées. Une cabine téléphonique a été détruite, répandant par terre de nombreux bris de glace et des poubelles ont également été incendiées.

Un défilé de la LDJ prévu au même endroit

Un défilé pro-palestinien ainsi qu'un rassemblement pro-israélien organisé par la Ligue de défense juive (LDJ) avaient été prévus au même endroit, et à la même heure, incitant la mairie et la préfecture à interdire les deux.

"Le risque avéré de trouble à l'ordre public que pourrait représenter cette manifestation, ainsi que les réactions qu'elle pourrait engendrer, m'ont encouragé, conformément aux directives du ministre de l'Intérieur, à interdire tout rassemblement dimanche en lien avec le conflit au Proche-Orient", avait écrit vendredi le maire socialiste, François Pupponi, dans un communiqué.

La manifestation, organisée par le collectif "des citoyens de Garges-Sarcelles attachés à l'application du droit international" avec le soutien du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), du Parti communiste ou encore d'Europalestine95, devait ensuite passer dans les rues de Sarcelles, selon un tract.

En parallèle, la LDJ, un collectif de jeunes activistes radicaux, avait annoncé sur son site que "les amis d'Israël de Garges-les-Gonesse, de Sarcelles et du Val-d'Oise" se réuniraient "en soutien à la lutte du peuple israélien contre les terroristes du Hamas".

Sarcelles, parfois surnommée "la petite Jérusalem", compte une importante communauté juive sépharade.

Avec AFP
 

Première publication : 20/07/2014

  • FRANCE

    "Interdire des manifestations pro-palestiniennes à Paris est irresponsable"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Interdiction des manifestations pro-palestiniennes à Paris et en banlieue

    En savoir plus

  • FRANCE

    Que s’est-il vraiment passé rue de la Roquette le 13 juillet ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)