Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Hollande est-il Vert ?"

En savoir plus

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

Moyen-Orient

Israël intensifie ses raids sur Gaza, une trève humanitaire de nouveau rompue

© Jack Guez, AFP | Des colonnes de fumée s'élevant au-dessus de la ville de Gaza.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/07/2014

Les raids menés depuis cette nuit par Israël contre une banlieue de Gaza ont fait au moins 40 victimes. Dimanche, une trêve de deux heures a fait long feu alors qu'un bilan fait état de 400 Palestiniens et sept Israéliens tués en 13 jours.

Au moins 40 Palestiniens ont été tués, dimanche 20 juillet, dans l’opération de pilonnage menée par l'armée israélienne contre Chedjaïa, un quartier de la banlieue est de la ville de Gaza que des milliers d'habitants fuient depuis les premières heures de la matinée.

Il semble s'agir du plus lourd bilan d'un bombardement depuis qu'Israël a déclenché son offensive contre le territoire palestinien le 8 juillet, à la suite de tirs de roquettes vers son territoire. Reuters, citant des sources médicales, annonce qu'un journaliste palestinien figure parmi les morts de ces dernières heures.

"Niveau de violence élevé dans les quartiers de Gaza"

"Selon l’armée israélienne, le but de cette opération est de découvrir les tunnels utilisés par le Hamas pour tenter d’infiltrer Israël, indique James André, envoyé spécial de France 24 dans l’État hébreu. Aujourd’hui [dimanche], les soldats israéliens avancent maison par maison dans les quartiers de la ville Gaza. Pour l’instant, l’armée affirme avoir trouvé 36 tunnels. Il y a un niveau de violence très élevée à l’intérieur de Gaza. Des habitants essaient de défendre leur quartier à l’arme légère. Côté israélien, on affirme que cinq soldats ont été tués dans ces combats."

À Gaza, les troupes terrestres israéliennes sont aidées par l’armée de l’air qui, dans la nuit de samedi à dimanche, a intensifié les bombardements au-dessus de l’enclave palestinienne.

>> À voir sur France 24 : Dans le nord de Gaza, les populations paient le prix fort de la guerre

"Chedjaïa est la partie de Gaza qui a été littéralement pilonnée tout au long de la nuit par l’artillerie israélienne, par les blindés postés à l’intérieur de Gaza, mais également probablement par la marine israélienne, indique Gallagher Fenwick, envoyé spécial de France 24 dans l'enclave palestinienne. Nous sommes sur la côte, et nous avons pu entendre des tirs provenant de bateaux de l’armée israélienne. C’est probablement cette nuit que les bombardements ont été les plus intenses" depuis le 8 juillet.

"Des scènes d’exode dramatiques"

Paniqués par les explosions, des habitants de Chedjaïa ont afflué à l'hôpital Chifa de Gaza, bondé de blessés. À en croire les témoignages que Reuters a recueillis auprès de personnes âgées, cette attaque israélienne était la plus violente à laquelle ils aient assisté depuis la guerre des Six-Jours en 1967.

"Ce sont des scènes horribles qui se sont déroulées dans le quartier de Chedjaïa"

"Ce sont des scènes horribles qui se sont déroulées dans ce quartier de l’est de la ville de Gaza, rapporte Gallagher Fenwick. Des scènes d’exode dramatiques, des gens qui arrivent en pyjama, en haillons, avec strictement rien dans les bras.

Ils ont quitté dès qu’ils ont pu, au lever du jour, leur habitation. Mais dans la nuit, ils étaient coincés dans leur maison : impossible de leur venir en aide. Les ambulanciers gazaouis expliquent qu’il y avait des corps dans des rues auxquelles ils ne pouvaient accéder", en raison de l’intensité des pilonnages.

"Il y a deux jours, les habitants de Chedjaïa avaient reçu pour message d'évacuer le secteur pour se mettre à l'abri, indique une porte-parole militaire israélienne interrogée par Reuters sur les pilonnages menés par Tsahal. Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007, a demandé à la population de ne pas tenir compte des demandes d'évacuation faites par les Israéliens.

Courte trêve humanitaire

Dimanche, le mouvement islamiste s'était dit favorable à une trêve humanitaire de trois heures. "Le CICR [Comité international de la Croix-Rouge] a contacté le mouvement Hamas et proposé de négocier une trêve humanitaire de trois heures pour permettre aux ambulances d'évacuer les morts et les blessés. Le Hamas l'a acceptée", a déclaré dans un communiqué le porte-parole du mouvement, Sami Abou Zouhri.

Peu de temps après, l'armée israélienne avait de son côté annoncé avoir approuvé "une pause humanitaire à la demande du Comité international de la Croix Rouge entre 13h30 et 15h30 (heures locales) à Chedjaïa". Mais Tsahal a rapidement repris ses tirs à la suite, a-t-il affirmé, d'une rupture de la trêve par les combattants du Hamas.

>> À lire sur France 24 : "La presse égyptienne soutient Israël contre le Hamas"

Selon le ministère gazaoui de la Santé, au moins 400 Palestiniens, dont nombre de civils, ont été tués en 13 jours de conflit, et 2 600 autres ont été blessés. Du côté israélien, on déplore la mort de deux civils et de cinq soldats.

En Israël, les sirènes ont retenti au cours des dernières heures dans des localités situées près de Gaza, mais aussi dans l'agglomération de Tel-Aviv, pour signaler l'approche de roquettes palestiniennes.

Les efforts diplomatiques qui se poursuivent pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu, efforts qui impliquent entre autres l'Égypte, le Qatar, les Nations unies et la France, n'ont, pour l'heure, pas abouti.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 20/07/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Vidéo : dans le nord de Gaza, les populations paient le prix fort de la guerre

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    En images : l'offensive israélienne sur Gaza

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Offensive terrestre à Gaza : une première journée sanglante

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)