Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

EUROPE

Vol MH17 : le train transportant les corps quitte la zone rebelle

© Bulent Kilic, AFP | Des séparatistes pro-russes gardent le train où sont entreposés les corps des victimes du crash du vol MH17

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/07/2014

La Malaisie a déclaré que les corps des victimes du crash seront remis aux Pays-Bas. Le train transportant les 282 corps retrouvés a d'ailleurs quitté la zone rebelle lundi soir. Quant aux boîtes noires, elles seront transmises à la Malaisie.

La Malaisie est enfin parvenue à un accord avec les pro-russes. Les corps des victimes du crash de l'avion de la Malaysia Airlines en Ukraine seront remis aux Pays-Bays, et la Malaisie pourra récupérer les deux boîtes noires, a annoncé, lundi 21 juillet, le Premier ministre malaisien Najib Razak. Et de préciser que les enquêteurs internationaux auront en outre "un accès sécurisé" à la zone de la catastrophe.

Lors d’une interview télévisée, le chef du gouvernement malaisien a souligné qu'il avait reçu des assurances en ce sens d'Alexandre Borodaï, le "Premier ministre" de la République auto-proclamée de Donetsk, où se trouve le site de la catastrophe aérienne.

La Malaisie a travaillé "dans les coulisses à établir des contacts avec ceux qui sont chargés du site du crash de l'avion du vol MH17", a poursuivi Najib Razak. "Ces contacts ont désormais été établis [...] Nous sommes parvenus aux bases d'un accord", a ajouté le Premier ministre.

Le train transportant les corps parti lundi soir

Parmi les bases de cet accord, la restitution des dépouilles. Ainsi, les restes des 282 corps retrouvés sur le lieu de la catastrophe seront transportés dans un train réfrigéré jusqu'à Kharkiv, ville ukrainienne contrôlée par les loyalistes. Ce dernier a d'ailleurs quitté la gare de Torez lundi soir, d’après un témoin sur place. Son départ avait été retardé par les rebelles, exigeant qu'il soit convoyé par des experts internationaux et non par les autorités ukrainiennes.

Quant aux boîtes noires, retrouvées jeudi 17 juillet par les pro-russes, elles seront remises dès lundi soir à la Malaisie. L'un des deux enregistreurs de vol devrait permettre d'écouter les conversations de l'équipage et l'autre d'informer sur toutes les données techniques du vol. Il est peu probable, en revanche, qu'elles puissent contenir des renseignements permettant de déterminer l'origine du tir.

Le Boeing malaisien, qui effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, s'est écrasé, jeudi,dans l'est de l'Ukraine, probablement abattu par un missile, et causant la mort de ses 298 passagers.

Avec AFP
 

Première publication : 21/07/2014

  • MALAYSIA AIRLINES

    Crash du vol MH17 : course contre la montre pour récupérer les corps

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Crash du Vol MH17 : Kiev prêt à confier l'enquête aux Pays-Bas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)