Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-Orient

Plus de 100 000 Palestiniens déplacés à Gaza, selon l'ONU

© Mohamed Abed, AFP | Une jeune Palestinienne réfugiée dans une école de Gaza, le 18 juillet 2014

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/07/2014

Les violences entre Israël et le Hamas se sont poursuivies au quatorzième jour de l’offensive israélienne sur Gaza, malgré les appels de l'ONU à "cesser les hostilités". Plus de 100 000 Palestiniens ont fui leur foyer, selon l'organisation.

  • Au lendemain de la journée la plus sanglante depuis le début du conflit, l'enclave palestinienne a été soumise, lundi 21 juillet, à des dizaines de raids aériens et des bombardements de chars, qui ont notamment visé une nouvelle fois un hôpital.
  • Face à ce pilonnage sans répit et la destruction de leur maison, plus de 100 000 Palestiniens de Gaza, qui n'ont nulle part où aller, ont trouvé refuge dans les dizaines de bâtiments de l'ONU, où femmes et enfants sont installés à même le sol des couloirs, faute de place.
  • Le bilan n’a cessé de s’alourdir, avec la mort de 55 Palestiniens tués, dont 16 enfants. Côté israélien, sept soldats sont tombés au front, ce qui porte à 25 le nombre de morts depuis le début de l'assaut terrestre. Il s’agit du bilan le plus lourd pour Tsahal depuis la guerre de 2006 qui l'a opposé au Hezbollah libanais.

"L'armée israélienne n'avait pas connu une aussi grande perte militaire depuis 2006"

  • Le gouvernement de Benjamin Netanyahou reste toutefois déterminé à poursuivre ses opérations militaires aériennes et terrestres à Gaza, contrôlé par les islamistes du Hamas, pour faire cesser les tirs de roquettes, dont une centaine ont encore touché son territoire.
  • L'escalade des violences est intervenue malgré l’appel du Conseil de sécurité de l'ONU à "cesser immédiatement les hostilités", et à "protéger les civils" de Gaza. C’est d’ailleurs dans cette optique que le secrétaire d’État américain John Kerry est arrivé, lundi soir, au Caire, en vue d’œuvrer à un cessez-le-feu.
  • De son côté, Washington a souhaité "que les Israéliens prennent des mesures encore plus importantes pour s'assurer de la protection des civils", tout en réaffirmant le droit d'Israël à "défendre ses citoyens" face aux roquettes.

Revivez les événements du lundi 21 juillet sur notre liveblogging disponible ci-dessous. Vous pouvez également le retrouver depuis vos smartphones et tablettes en cliquant ici.

Live Blog Nouvelle journée de combats entre Israël et Gaza

Première publication : 21/07/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : le Conseil de sécurité de l'ONU appelle à un cessez-le-feu immédiat

    En savoir plus

  • FRANCE

    Incidents en région parisienne après une manifestation pro-palestinienne

    En savoir plus

  • Gaza

    Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)