Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : un sursaut possible ?

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

  • Ebola : l'infirmière française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

  • Les Écossais disent "non" à l’indépendance

    En savoir plus

  • Les volleyeurs français dans le dernier carré du mondial

    En savoir plus

  • À Washington, Petro Porochenko réclame et obtient plus de soutien des États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao écope de six mois de suspension

    En savoir plus

  • Alibaba lève plus de 25 milliards de dollars à Wall Street

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

Ardèche: d'importants dégâts agricoles suite aux orages

AFP

Une voiture écrasée dans un camping, le 21 juillet 2014 au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur la commune de Saint-Just d'ArdècheUne voiture écrasée dans un camping, le 21 juillet 2014 au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur la commune de Saint-Just d'Ardèche

Une voiture écrasée dans un camping, le 21 juillet 2014 au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur la commune de Saint-Just d'ArdècheUne voiture écrasée dans un camping, le 21 juillet 2014 au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur la commune de Saint-Just d'Ardèche

Les violents orages de dimanche ont dégradé quelque 250 hectares de vigne, et les surfaces de vergers alentour, sur les communes de Saint-Just-d'Ardèche et Saint-Marcel-d'Ardèche, a indiqué mardi Jérôme Volle, président de la FDSEA Ardèche.

Entre 30 et 40 vignerons et une dizaine d'arboriculteurs ont été touchés par la mini-tornade qui a également détruit plusieurs campings de la région, faisant un mort et cinq blessés.

"On constate 30 à 80% de pertes selon les parcelles sur les récoltes de raisin, et pour les arboriculteurs, tout est perdu", a-t-il précisé interrogé par l'AFP.

"Je n'ai jamais vu ça", s'exclame Martine Robert, viticultrice depuis 35 ans, "on avait déjà eu des dégâts à cause de la grêle mais uniquement sur un secteur, là, tous les quartiers ont été touchés".

Sur ses 38 hectares de vigne, Martine Robert estime que "80% a subi des dégâts et que 60% de la production est aujourd'hui en danger". Elle ajoute que "si la pourriture s'installe, on perd tout. Il faut tenir un mois et demi avant la récolte. On compte sur le temps, et on verra au fur et à mesure".

La viticultrice espère "une aide de l?État". Avec les autres agriculteurs, elle participe mardi soir à une réunion en présence de Robert Verger, vice-président de la FNSEA et des élus locaux.

"La rencontre est organisée avant tout pour soutenir les producteurs", rappelle Jérôme Volle, lui-même viticulteur, "je n'ai pas été touché, mais je sais ce que c'est".

"Ce sont de lourdes pertes, même si bien sûr, par rapport au drame des campings, ce n'est pas la même dimension", reconnaît-il cependant.

Première publication : 22/07/2014