Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

  • En direct : suivez le match PSG - FC Barcelone

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Ardèche: d'importants dégâts agricoles suite aux orages

AFP

Une voiture écrasée dans un camping, le 21 juillet 2014 au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur la commune de Saint-Just d'ArdècheUne voiture écrasée dans un camping, le 21 juillet 2014 au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur la commune de Saint-Just d'Ardèche

Une voiture écrasée dans un camping, le 21 juillet 2014 au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur la commune de Saint-Just d'ArdècheUne voiture écrasée dans un camping, le 21 juillet 2014 au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur la commune de Saint-Just d'Ardèche

Les violents orages de dimanche ont dégradé quelque 250 hectares de vigne, et les surfaces de vergers alentour, sur les communes de Saint-Just-d'Ardèche et Saint-Marcel-d'Ardèche, a indiqué mardi Jérôme Volle, président de la FDSEA Ardèche.

Entre 30 et 40 vignerons et une dizaine d'arboriculteurs ont été touchés par la mini-tornade qui a également détruit plusieurs campings de la région, faisant un mort et cinq blessés.

"On constate 30 à 80% de pertes selon les parcelles sur les récoltes de raisin, et pour les arboriculteurs, tout est perdu", a-t-il précisé interrogé par l'AFP.

"Je n'ai jamais vu ça", s'exclame Martine Robert, viticultrice depuis 35 ans, "on avait déjà eu des dégâts à cause de la grêle mais uniquement sur un secteur, là, tous les quartiers ont été touchés".

Sur ses 38 hectares de vigne, Martine Robert estime que "80% a subi des dégâts et que 60% de la production est aujourd'hui en danger". Elle ajoute que "si la pourriture s'installe, on perd tout. Il faut tenir un mois et demi avant la récolte. On compte sur le temps, et on verra au fur et à mesure".

La viticultrice espère "une aide de l?État". Avec les autres agriculteurs, elle participe mardi soir à une réunion en présence de Robert Verger, vice-président de la FNSEA et des élus locaux.

"La rencontre est organisée avant tout pour soutenir les producteurs", rappelle Jérôme Volle, lui-même viticulteur, "je n'ai pas été touché, mais je sais ce que c'est".

"Ce sont de lourdes pertes, même si bien sûr, par rapport au drame des campings, ce n'est pas la même dimension", reconnaît-il cependant.

Première publication : 22/07/2014