Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Pour la CGPME, la simplification administrative va "dans le bon sens"

AFP

Le secrétaire général de la CGPME, Jean-Eudes du Mesnil (D), à la sortie de l'Hôtel Matignon le 4 juillet 2013Le secrétaire général de la CGPME, Jean-Eudes du Mesnil (D), à la sortie de l'Hôtel Matignon le 4 juillet 2013

Le secrétaire général de la CGPME, Jean-Eudes du Mesnil (D), à la sortie de l'Hôtel Matignon le 4 juillet 2013Le secrétaire général de la CGPME, Jean-Eudes du Mesnil (D), à la sortie de l'Hôtel Matignon le 4 juillet 2013

Le secrétaire général de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), Jean-Eudes du Mesnil, a estimé mardi que "les mesures de simplification administrative" du projet de loi que doit examiner l'Assemblée "vont dans le bon sens".

"Évidemment on peut toujours aller plus loin mais je crois que quand il y a un pas en avant, il faut aussi savoir le dire", a expliqué Jean-Eudes du Mesnil sur France Info.

Le numéro deux de la CGPME, qui soutient le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), ne partage pas le diagnostic pessimiste du président du Medef, Pierre Gattaz, qui a jugé "catastrophique" l'état de l'économie française, dans un entretien publié lundi par Le Figaro.

"On est dans un record du nombre de défaillances, notamment pour les TPE, les entreprises de moins de 20 salariés, maintenant c'est vrai aussi que si des mesures négatives sont prises, il y a aussi des choses positives qui sont faites", a-t-il souligné.

"73% des chefs d'entreprise nous disent qu'ils n'ont pas confiance dans le gouvernement pour alléger les contraintes administratives qui pèsent sur les entreprises, donc on a quand même du chemin à faire", a toutefois estimé M. du Mesnil.

Le projet de loi d'habilitation, qui arrive mardi à l'Assemblée, retranscrit 14 des 50 propositions qui avaient été faites en avril par le chef d'entreprise Guillaume Poitrinal et le député PS Thierry Mandon, devenu entretemps secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat et à la Simplification.

Parmi celles-ci figure le rescrit social, "une mesure poussée par la CGPME qui consiste à ce que, quand un chef d'entreprise a une interrogation en matière sociale, il puisse interroger par écrit l'administration", détaille M. du Mesnil.

Ensuite, "soit il obtient une réponse à sa question, soit il n'obtient pas de réponse et à ce moment-là il est dans son bon droit", assure le secrétaire général de la CGPME, qui souhaite éviter les sanctions a posteriori pour les entrepreneurs.

Première publication : 22/07/2014