Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Isère: les 8 spéléologues coincés dans une cavité sont sortis sains et saufs

AFP

Les secouristes et les spéléologues restés coincés dans une cavité à Sassenage, près de GrenobleLes secouristes et les spéléologues restés coincés dans une cavité à Sassenage, près de Grenoble

Les secouristes et les spéléologues restés coincés dans une cavité à Sassenage, près de GrenobleLes secouristes et les spéléologues restés coincés dans une cavité à Sassenage, près de Grenoble

Les huit spéléologues "très expérimentés", coincés par la montée des eaux dans une cavité à Sassenage, près de Grenoble, ont pu en ressortir sains et saufs mardi peu après 15H00, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Ils sont tous sortis dans des conditions très convenables par rapport à ce qu'ils ont vécu, c'est-à-dire une crue d'ampleur rarement vue dans le réseau", a déclaré Thierry Larribe, conseiller technique spéléo du préfet.

"Ils ont plutôt bien géré leur attente même si le froid et l'humidité ont dû être terribles. Imaginez-vous douchés habillés et enfermés dans un frigo, ça devient vite désagréable", a-t-il ajouté.

Les huit spéléologues, six Français et deux Portugais âgés de 40 à 50 ans, ont passé plus de 24 heures dans "Les Cuves de Sassenage", au pied du Vercors, où ils étaient entrés lundi midi. Ils n'ont pas souhaité parler aux nombreux journalistes présents à leur sortie.

Les spéléologues n'étant toujours pas remontés à la surface mardi matin, le préfet de l?Isère avait déclenché à 9H00 le plan départemental de secours-spéléo. Ils étaient coincés à environ 500 mètres de l'entrée de la grotte, dans une cavité dénommée le Parloir des Fées.

Profitant du début de la phase de décrue, une douzaine de secouristes avaient pu pénétrer vers 13H00 dans une première galerie, dite "des Enfers", haute de 1,60 mètre, sans toutefois trouver trace des spéléologues bloqués.

Les secouristes ont dû progresser lentement dans 50 cm d'eau, en équipant la cavité avec des cordes au fur et à mesure de leur progression, afin de ne pas être emportés par les flots.

Les spéléologues bloqués "ont fait ce qu'il fallait: ils ont attendus au sec puis sont tous sortis par leurs propres moyens" à l'arrivée des secours, a indiqué à l'AFP Lionel Revil, un des secouristes.

Il a écarté toute imprudence de la part des rescapés, estimant qu'il était tombé "beaucoup plus d'eau qu'annoncé", ce qui a provoqué des crues dans les galeries. "La météo reste quelque chose d'aléatoire", a-t-il dit.

Les sauveteurs s'étaient montrés assez sereins sur l'issue des opérations, compte tenu de l'expérience des spéléologues conduits par un guide par ailleurs cadre à la fédération française de spéléologie.

Au total, une trentaine de secouristes, pompiers, membres du Spéléo secours Isère, gendarmes et CRS, s'étaient rendus sur place pour participer aux opérations.

Située au pied du Vercors, la première partie des Cuves est ouverte quasiment toute l'année aux touristes, qui peuvent y contempler les eaux du Furon et jouir de la vue sur Grenoble. Les visites ont été interrompues depuis le 9 juillet en raison des intempéries.

La cavité est généralement inondée 12 à 24 heures après la survenue de fortes précipitations sur le massif du Vercors. Mais ce délai peut-être réduit si le massif est déjà gorgé d'eau.

En mai 2002, 22 collégiens, âgés de 12 à 13 ans, étaient restés bloqués plusieurs heures avec trois adultes par la montée des eaux dans les cuves de Sassenage. Bloqués en plein après-midi, il étaient ressortis un par un la nuit suivante, en traversant un boyau envahi par l'eau sous la bonne garde de spéléologues et de plongeurs.

Première publication : 22/07/2014