Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Carlos Tavares, PDG de PSA Peugeot Citroën

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-François Bensahel et Tarek Oubrou

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : fin des audiences de la CDVR

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts de la Fashion Week à Paris

En savoir plus

FOCUS

Italie : le phénomène Renzi

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

  • Le Dalaï-lama privé de visa : le sommet des Nobel de la paix du Cap annulé

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : quinze personnes visées par des poursuites judiciaires

    En savoir plus

  • Google rattrapé par le scandale des photos volées de stars nues

    En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Bourse de Tokyo : un trader fait une bourde à 617 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Mondial-2015 : des footballeuses partent en guerre contre la Fifa

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

McDonald's a toujours du mal à relancer ses ventes

AFP

Enseigne de McDonald 's le 8 avril 2014 sur la base de Guantanamo à CubaEnseigne de McDonald 's le 8 avril 2014 sur la base de Guantanamo à Cuba

Enseigne de McDonald 's le 8 avril 2014 sur la base de Guantanamo à CubaEnseigne de McDonald 's le 8 avril 2014 sur la base de Guantanamo à Cuba

La chaîne américaine de restauration rapide McDonald's a déçu mardi avec une performance trimestrielle inférieure aux attentes, révélant ses difficultés à trouver un nouveau souffle pour relancer ses ventes face à une concurrence féroce.

Entre avril et juin, le bénéfice net a reculé de 0,64% sur un an, à 1,38 milliard de dollars.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action hors éléments exceptionnels, référence à Wall Street, de 1,40 dollar par action, soit 4 cents de moins qu'attendu en moyenne par les analystes.

Plus que la rentabilité, ce sont les ventes qui inquiètent. La chaîne de fast-food éprouve des difficultés à leur donner un véritable coup de fouet depuis plusieurs trimestres, alors que les concurrents multiplient initiatives et prix bas pour rogner leurs marges.

Les ventes trimestrielles sont venues renforcer ces craintes: le chiffre d'affaires a très légèrement augmenté, de 1,38%, à 7,18 milliards de dollars, mais il est en dessous des 7,29 milliards de dollars attendus.

Les ventes à nombre de restaurants comparable ont baissé de 1,5% aux Etats-Unis, où la fréquentation baisse, explique McDonald's. En Europe, la baisse est de 1%.

Dans la zone Asie-Moyen-Orient-Afrique, les ventes à restaurants comparables ont progressé de 1,1%, principalement grâce à la Chine, pays sur lequel il mise beaucoup. Mais McDonald's s'y retrouve désormais impliqué dans un nouveau scandale sanitaire.

La ville de Shanghai a fermé une usine d'un de ses fournisseurs, le groupe américain OSI Group, après qu'il a vendu de la viande périmée.

Signe de la frilosité ambiante, le PDG Don Thompson indique que le groupe a "ajusté" sa stratégie lors du trimestre et espère qu'elle va porter ses fruits dans les 18 prochains mois.

Celle-ci repose sur l?amélioration de la qualité du service et des menus et un accent sur le petit-déjeuner, un créneau très lucratif.

A Wall Street, les investisseurs semblaient perdre patience: l'action décrochait de 1,90% à 95,70 dollars vers 12H40 GMT dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

Première publication : 22/07/2014