Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

Syrie: 765.000 enfants ont besoin de vaccins contre la polio

AFP

L'ONU appelle à faciliter l'accès humanitaire à 765.000 enfants syriens de moins de cinq ans devant être vaccinés contre la polio dans des zones difficilement accessibles de ce pays déchiré par plus de trois ans de guerreL'ONU appelle à faciliter l'accès humanitaire à 765.000 enfants syriens de moins de cinq ans devant être vaccinés contre la polio dans des zones difficilement accessibles de ce pays déchiré par plus de trois ans de guerre

L'ONU appelle à faciliter l'accès humanitaire à 765.000 enfants syriens de moins de cinq ans devant être vaccinés contre la polio dans des zones difficilement accessibles de ce pays déchiré par plus de trois ans de guerreL'ONU appelle à faciliter l'accès humanitaire à 765.000 enfants syriens de moins de cinq ans devant être vaccinés contre la polio dans des zones difficilement accessibles de ce pays déchiré par plus de trois ans de guerre

L'ONU a appelé mardi à faciliter l'accès humanitaire à 765.000 enfants syriens de moins de cinq ans devant être vaccinés contre la polio dans des zones difficilement accessibles de ce pays déchiré par plus de trois ans de guerre.

"En Syrie, 765.000 enfants de moins de cinq ans vivent dans des zones difficiles d'accès" notamment en raison du conflit armé, ce qui rend "extrêmement difficile de leur apporter une aide humanitaire, notamment un accès régulier à des vaccins", ont déclaré le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un rapport.

La poliomyélite est une maladie très contagieuse qui frappe surtout les enfants de moins de cinq ans. Elle peut provoquer la paralysie en quelques heures et être fatale dans certains cas.

Le nombre des cas de poliomyélite dans le monde a diminué de plus de 99% depuis 1988, passant de 350.000 à 406 cas notifiés en 2013. En 2014, il ne reste plus que trois pays où la maladie est dite endémique (Afghanistan, Nigeria et Pakistan), avait indiqué l'OMS en avril.

Mais selon le rapport dévoilé mardi, la maladie est réapparue en Syrie après 14 ans d'absence à cause de l'interruption de la vaccination systématique, de la détérioration drastique du système de santé, et des déplacements continus de population à l'intérieur et hors du pays.

La part de la population vaccinée contre le virus est ainsi passée de 99% à 52%, selon le rapport.

Selon l'OMS, au moins 60% des hôpitaux syriens ont été détruits ou endommagés par le conflit, et moins d'un tiers des ambulances publiques sont encore en état de marche.

Les stocks de vaccins, les véhicules, et les équipements nécessaires à la préservation de la chaîne du froid ont également été endommagés, détruits ou perdus.

"Nous sommes arrivés à un point où nous devons travailler avec des ressources très limitées pour vaincre un ennemi longtemps oublié dans la région: un ennemi qui ne connaît pas de frontières ou de points de contrôle, et qui se déplace rapidement, infectant les enfants non seulement dans la Syrie déchirée par la guerre mais à travers la région", a déclaré dans un communiqué Chris Maher, coordinateur de la campagne de vaccination de l'OMS.

Plus de 6,5 millions d'enfants syriens ont un besoin vital d'aide humanitaire, selon l'ONU.

Le rapport a appelé à faciliter l'accès libre et immédiat aux enfants syriens de moins de cinq ans vivant dans des zones peu accessibles, à garantir la sécurité des équipes médicales se rendant sur place, et à protéger les équipements et véhicules médicaux.

"Notre travail est loin d'être terminé. Dans les mois à venir, nous devons avoir accès à de plus en plus d'enfants, en particulier ceux qui n'ont pas pu être atteints (par les équipes d'aide) à cause de l'insécurité et de la violence", a déclaré Maria Calivis, directrice régionale de l'Unicef pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

Selon le rapport, l'OMS et l'Unicef ont achevé la première phase de la plus importante campagne de vaccination contre la polio jamais entreprise au Moyen-Orient, avec 37 tournées qui ont permis de vacciner 25 millions d'enfants de moins de cinq ans dans sept pays.

Première publication : 22/07/2014