Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Turquie : arrestation de plus de 50 hauts responsables de la police

AFP

Les portraits de Recep Tayyip Erdogan et Fethullah Gulen brandis lors d'une manifestation contre le gouvernement le 30 décembre 2013 à IstanbulLes portraits de Recep Tayyip Erdogan et Fethullah Gulen brandis lors d'une manifestation contre le gouvernement le 30 décembre 2013 à Istanbul

Les portraits de Recep Tayyip Erdogan et Fethullah Gulen brandis lors d'une manifestation contre le gouvernement le 30 décembre 2013 à IstanbulLes portraits de Recep Tayyip Erdogan et Fethullah Gulen brandis lors d'une manifestation contre le gouvernement le 30 décembre 2013 à Istanbul

Les autorités turques ont arrêté mardi 55 haut responsables de la police dans le cadre d'une enquête criminelle sur des allégations de corruption et d'abus de pouvoir, poursuivant la purge au sein de la police et de la magistrature, ont rapporté des chaînes de télévision turque.

Quarante haut responsables en activité ou à la retraite ont été arrêtés à Istanbul, y compris l'ancien chef de l'unité antiterroriste de la police d'Istanbul, Omer Kose. Quinze autres responsables ont été arrêtés dans d'autres villes.

Au cours de cette vaste opération menée en début de matinée, dans la seule ville d'Istanbul la police a fait près de 200 interventions. Les images télévisées ont montré des hauts responsables de police emmenés menottés.

Des descentes de police ont été menées simultanément dans 22 villes à travers la Turquie, rapporte le quotidien Hurriyet sur son site internet.

Les personnes arrêtées sont accusées d'espionnage, d'écoutes illégales, faux et usage de faux documents officiels, violation de la vie privée, fabrication de preuves et violation délectionse secret d'instruction, selon les médias.

Le pouvoir turc avait lancé fin juin une vaste enquête judiciaire contre le mouvement religieux du prédicateur exilé Fethullah Gülen, l'ennemi du Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan. Il accuse le mouvement de son ex-allié d'avoir manipulé l'enquête sur un vaste scandale de corruption impliquant le Premier ministre et son entourage.

Malgré les critiques et les scandales, le parti de la justice et du développement (AKP) du premier ministre a remporté une victoire éclatante aux municipales du 30 mars et M. Erdogan est le candidat donné gagnant de l'élection présidentielle du 10 août.

Première publication : 22/07/2014