Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 11/08/2014

"Radical"

© France 24

Presse française, Mercredi 23 juillet 2014. Au menu de cette revue de presse, les inquiétudes du gouvernement français, qui redouterait de nouveaux dérapages antisémites en marge des manifestations de soutien à Gaza, et le débat sur la «banalisation» de l’antisémitisme en France.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, les inquiétudes du gouvernement, après les émeutes en marge des manifestations, interdites, de soutien à Gaza, le week-end dernier, et avant celle, autorisée, prévue aujourd’hui à Paris.
 
D’après le Figaro, François Hollande redouterait de nouveaux dérapages. 1 500 policiers, CRS et gendarmes mobiles devraient se répartir sur l’itinéraire, en tenue, en civil ; les brigades anticriminalité pourront intervenir les éventuelles interpellations, selon le Figaro. Le défilé d’aujourd’hui, dans le centre de Paris, est organisé à l’initiative du Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens. Il va être très encadré par le Parti communiste et le SO de la CGT.
 
D’après le Figaro, toujours, qui reprend un sondage réalisé en début de semaine, 62 % des Français se déclareraient  plutôt favorables à l’interdiction de ces manifestations, «car elles s’accompagnent de scènes de violences graves». Les Français garderaient en revanche une très grande distance à l’égard du conflit israélo-palestinien, puisqu’ils déclarent, à une très large majorité, 71%, que leur sympathie ne va ni à l’un ni à l’autre camp.
 
Cette distance tranche avec la radicalité exprimée ces derniers jours. Libération revient sur «la violence antijuive», qui s’est manifestée ce week-end, en dénonçant ce qu’il perçoit comme «l’inquiétante progression d’une idéologie haineuse», le «retour en force du discours antijuif en France». Pour l’historienne Valérie Igounet, ce qui serait réellement nouveau, ce serait la «libération» et la «banalisation des paroles et actes antisémites en France, notamment dans les banlieues».
 
D’après l’Opinion, les débordements de ce week-end auraient contribué à accroître l’angoisse une communauté juive, de plus en plus tentée par le départ. Le journal rapporte que l’Agence juive déclare s’attendre à 5 000 départs de juifs de France vers Israël cette année, contre un peu plus de 3 000 l’an dernier. Depuis plus de dix ans que la communauté juive serait entrée dans «une phase de doute et questionnement», après la deuxième Intifada - et il y a eu, plus récemment, le meurtre d’Ilan Halimi en 2006, le massacre de Toulouse par Mohamed Merah en 2012, et celui de Bruxelles par le djihadiste Mehdi Nemmouche, en mai dernier.
 
Le djihad tenterait de plus en plus de jeunes Français, ces derniers mois. Le Figaro reprend un chiffre du ministère de l’Intérieur, qui affirme que le nombre de candidats au départ a augmenté de 56% «ces derniers mois»: 800 personnes originaires de France seraient actuellement engagées dans les combats islamistes à l’étranger.
 
Manifeste en France, la radicalité n’est évidemment pas un monopole hexagonal, comme le rappellent les Echos, qui rapportent que Human Rights Watch dénonce une «épidémie (antisémite) mondiale». D’après le journal, les incidents observés ces dernières semaines avaient déjà eu lieu après les précédentes opérations israéliennes à Gaza, en 2004, 2006 et 2012, mais jamais dans autant de pays.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus