Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Afrique

Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

© Kevin Cleyhens, AFP | Un McDonnell Douglas MD-83 de la compagnie espagnole Swiftair, le même modèle qui a disparu jeudi au dessus du nord du Mali

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2014

Selon les experts, l’avion d’Air Algérie porté disparu jeudi alors qu’il survolait le Nord-Mali n’a pas pu être abattu par un missile tiré du sol. Les combattants islamistes de la région ne disposent pas de matériels suffisamment performants.

La disparition, jeudi 24 juillet, de l’avion du vol AH5017 d’Air Algérie au-dessus du Nord-Mali, où une intervention militaire internationale est toujours en cours, pose de nombreuses questions. Bien que les causes n’aient pas encore été déterminées, le drame du vol MH 17, vraisemblablement abattu il y a une semaine par un missile dans l'est de l'Ukraine, laissait craindre un scénario similaire.

Selon Pierre Duval, membre de la commission sécurité à l'Aéroclub de France, il est toutefois peu probable que l'avion, transportant 54 Français à son bord, ait été touché par un missile. "Autant la zone ukrainienne disposait de moyens technologiques pour abattre un avion, c'est en revanche quasiment impossible dans la région du nord du Mali. Il n’y a pas dans cette région un quelconque matériel qui pourrait abattre un avion à cette altitude", a-t-il déclaré sur l'antenne de France 24.

"Si les terroristes avaient ce matériel, ils l’auraient utilisé depuis longtemps"

Un avis que partage Jean-Dominique Merchet, journaliste spécialiste des questions militaires. "On est dans une zone sensible, mais, honnêtement, je pense qu’il ne faut pas comparer avec ce qui se passe en Ukraine, il n’y a pas [au Nord-Mali] de moyens anti-aériens capables d’atteindre un avion de ligne, a-t-il assuré sur les ondes de France Info. Depuis le début de l’opération militaire [au Nord-Mali], il y a un an et demi, aucun avion militaire n’a été menacé par des tirs de missile venant du sol ou d’hélicoptères volant à basse altitude. S’il y avait des terroristes au sol équipés de matériel capable d’abattre des avions, ils l’auraient utilisé depuis longtemps, et en particulier contre des avions français."

>> À lire sur France 24 : Ce que l'on sait sur la disparion du vol Ah5017 d'Air Algérie

Interrogée par l'agence Associated Press (AP), une responsable française précisait, sous couvert d’anonymat, que les combattants islamistes étaient en effet principalement en possession d'armes tirées à l'épaule, comme des lance-roquettes, qui ne suffisent pas à atteindre un avion de ligne volant à une altitude de croisière.

Peu de chance également que l’avion d’Air Algérie ait été abattus par un avion de chasse. "Ces types d’appareils qui se baladent dans le coin sont plutôt français et algériens", observe Pierre Duval.

Selon le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, l’avion du vol AH5017 s'est "probablement écrasé, mais n’a pas été retrouvé". Aussi pour Pierre Duval, "tant qu’on n’a rien trouvé au sol, on ne peut pas encore totalement affirmer qu’il s’agit d’un crash."

Selon le membre d’Aéroclub, "les causes potentielles de sa disparition sont encore extrêmement nombreuses […] On peut penser malheureusement à une bombe à bord comme cela s’est passé au-dessus du Niger avec le vol UTA [en 1989, un attentat commis contre le DC-10 d'UTA coûta la vie aux 170 passagers]. Il reste également l’idée d’un détournement."

>> Suivez en direct l'évolution de la situation grâce à notre liveblogging :

Le vol AH 5017 d'Air Algérie a disparu
Live Blog Le vol AH 5017 d'Air Algérie a disparu
 

Première publication : 24/07/2014

  • ALGÉRIE

    Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Le vol AH 5017 aurait disparu au-dessus du Nord-Mali avec de nombreux Français à bord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)