Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : Cameron promet des pouvoirs élargis à l'Écosse

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • À Washington, Petro Porochenko réclame et obtient plus de soutien des États-Unis

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

Les Etats-Unis rendent légal le déblocage des téléphones portables

AFP

Les consommateurs américains pourront à nouveau débloquer sans crainte leurs téléphones portablesLes consommateurs américains pourront à nouveau débloquer sans crainte leurs téléphones portables

Les consommateurs américains pourront à nouveau débloquer sans crainte leurs téléphones portablesLes consommateurs américains pourront à nouveau débloquer sans crainte leurs téléphones portables

Les consommateurs américains pourront à nouveau débloquer sans crainte leurs téléphones portables pour les utiliser sur le réseau d'un autre opérateur, une fois le contrat initial arrivé à expiration, grâce à une loi adoptée vendredi par le Congrès.

La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité le texte, déjà adopté par un Sénat unanime le 16 juillet.

Le déblocage était déjà possible aux États-Unis, mais ceux qui le faisaient par leurs propres moyens, sans passer par leur opérateur, s'exposaient à des poursuites en vertu de la loi américaine sur le copyright.

Et les règles de déblocage des opérateurs laissaient de côté les téléphones d'occasion, donnés par un proche ou achetés dans un magasin.

La loi adoptée vendredi fait suite à une pétition lancée sur le site de la Maison Blanche, qui a recueilli suffisamment de signatures pour pousser l'exécutif américain à prendre position en faveur d'une légalisation du déblocage.

Le texte annule en fait une directive de 2012 de la Bibliothèque du Congrès, qui a autorité en la matière et avait inversé sa position après avoir autorisé le déblocage de 2006 à 2012.

Les cinq grands opérateurs américains (AT&T, Sprint, T-Mobile, U.S. Cellular et Verizon) avaient tenté de prendre les devants en adoptant en décembre dernier des principes communs, et volontaires, pour débloquer les téléphones de leurs clients.

Mais désormais, ils ne pourront plus menacer leurs abonnés ou ex-abonnés s'ils débloquent leurs smartphones, y compris en ayant recours à des spécialistes ou des boutiques spécialisées. A condition que la période initiale d'engagement, qui est généralement de deux ans aux États-Unis, soit arrivée à son terme.

La loi "donne la priorité aux consommateurs, promeut la concurrence sur le marché mobile, et encourage l'utilisation d'appareils existants", s'est félicité le sénateur démocrate Patrick Leahy, coauteur du texte.

Première publication : 25/07/2014