Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Le Premier ministre japonais commence au Mexique une tournée en Amérique latine

AFP

Le président mexicain Enrique Peña Nieto (g) et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 25 juillet 2014 à MexicoLe président mexicain Enrique Peña Nieto (g) et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 25 juillet 2014 à Mexico

Le président mexicain Enrique Peña Nieto (g) et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 25 juillet 2014 à MexicoLe président mexicain Enrique Peña Nieto (g) et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 25 juillet 2014 à Mexico

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, est arrivé vendredi au Mexique pour une tournée dans cinq pays d'Amérique latine et des Caraïbes avec l'intention d'approfondir les liens avec les économies émergentes de la région, comme l'ont fait avant lui ce mois-ci les présidents russe et chinois.

M. Abe continuera son périple dimanche à Trinidad et Tobago, où aura lieu le premier sommet entre le Japon et la Communauté caribéenne (Caricom) et se rendra lundi en visite officielle en Colombie. Ce sera la première visite d'un Premier ministre japonais dans ces deux pays.

Mercredi, le Premier ministre japonais fera une visite d'une journée au Chili avant de se rendre jeudi à Brasilia puis ensuite à Sao Paulo, qui abrite une importante communauté d'origine japonaise pour clore cette tournée samedi 2 août.

"L'Amérique centrale et du Sud sont de plus en plus importantes pour l'économie japonaise en raison de la croissance de leurs économies et en raison de leurs ressources naturelles", a souligné ce mois-ci Yoshihide Suga, porte-parole du gouvernement japonais.

- Concurrence avec la Chine -

Le Japon a longtemps été l'une des plus importants exportateurs mondiaux, mais voici deux ans qu'il connaît un déficit commercial, une situation qui a commencé avec le séisme du 11 mars 2011 et l'accident nucléaire de Fukushima.

La visite du conservateur Abe a lieu quelques heures seulement après la fin de la tournée dans la région du président chinois Xi Jinping, qui s'est rendu au Brésil, en Argentine, au Venezuela et à Cuba. Avec des relations bilatérales souvent tendues, la Chine et le Japon rivalisent pour gagner du terrain en Amérique latine, ancien pré-carré américain.

La région avait aussi été visitée ce mois-ci par le président russe Vladimir Poutine, notamment à l'occasion de la réunion des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) les 15 et 16 juillet au Brésil.

Au Mexique, première étape de M. Abe, le Japon a une forte présence dans l'industrie automobile, particulièrement dans l'Etat de Guanajuato (centre). Le Japon est le quatrième partenaire commercial de la deuxième économie d'Amérique latine, avec plus de 19 milliards de dollars d'échanges en 2013.

Accompagné de son épouse Akie Abe, le Premier ministre japonais vient en Amérique latine avec une importante délégations d'entrepreneurs.

M. Abe doit être reçu à Mexico par le président Enrique Peña Nieto, avec lequel il aura sa cinquième réunion depuis l'arrivée au pouvoir de ce dernier en décembre 2012. Il doit ensuite participer à une forum économique bilatéral.

Samedi, en raison de son "grand intérêt pour la richesse de la culture mexicaines et ses traditions", le Premier ministre japonais visitera avec le président mexicain les pyramides préhispaniques de Teotihuacan, situées à une cinquantaine de kilomètres de la capitale.

Hasard du calendrier, la visite de M. Abe au Mexique intervient une journée après l'annonce de la désignation de Javier Aguirre, sélectionneur de l'équipe du Mexique de football en 2002 et 2012, comme le nouveau sélectionneur de l'équipe du Japon.

Première publication : 25/07/2014