Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Le violeur présumé d'une handicapée mentale dans le RER C écroué

AFP

AFP Photo

Le jeune homme suspecté de viol et d'agressions sexuelles sur une femme handicapée mentale dans une rame déserte du RER C, en région parisienne, a été mis en examen vendredi et écroué, a-t-on appris par le parquet de Versailles.

Il est mis en examen pour viol et agressions sexuelles sur personne vulnérable.

Interpellé mercredi matin chez ses parents à Bagneux (Hauts-de-Seine), le jeune homme a reconnu une partie des faits lors de sa garde à vue à la brigade des réseaux ferrés (BRF) de la préfecture de police de Paris.

"Il reconnaît les attouchements, l'onanisme, mais pas la fellation", qui est un viol en droit français, avait indiqué jeudi une source proche de l'enquête.

Le suspect a notamment été identifié grâce aux images de la vidéosurveillance, qui a permis de retracer le parcours du jeune homme après l'agression, depuis la gare de Meudon jusqu'à Bagneux, où il est connu de la police pour des agressions sexuelles.

Domiciliée à Guyancourt (Yvelines), la victime, qui souffre d'un handicap mental, avait déposé plainte pour viol samedi soir au commissariat.

Selon ses déclarations, ce jour-là, vers 19H00, elle voyageait dans une rame du Transilien entre Paris et Saint-Quentin-en-Yvelines lorsqu'un homme s'est assis à côté d'elle et s'est masturbé sous ses yeux. Il l'a ensuite contrainte à une fellation et s'est livré à des attouchements à travers ses vêtements avant de prendre la fuite. La victime, en état de choc, avait appelé la police au terminus du train et avait été immédiatement prise en charge.

Les enquêteurs avaient rapidement pris au sérieux la version de la jeune femme. Des prélèvements buccaux ont été effectués, ainsi que des prélèvements sur ses vêtements pour détecter des traces ADN.

En septembre 2013, la cour d'assises de l'Essonne a condamné un homme de 20 ans à neuf ans de prison ferme pour avoir violé une jeune femme dans une rame déserte du RER D en décembre 2011.

Première publication : 25/07/2014