Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Norvège: les musées juifs ferment leurs portes à cause d'un risque d'attentat

AFP

La police armée patrouille devant l'aéroport d'Oslo le 24 juillet 2014La police armée patrouille devant l'aéroport d'Oslo le 24 juillet 2014

La police armée patrouille devant l'aéroport d'Oslo le 24 juillet 2014La police armée patrouille devant l'aéroport d'Oslo le 24 juillet 2014

Les musées juifs de Norvège sont restés fermés au public vendredi au lendemain d'une mise en garde par les autorités norvégiennes d'une possible "attaque terroriste" imminente par des individus venus de Syrie.

La communauté juive semble être une cible pour les militants islamistes radicaux en provenance de Syrie, comme en témoigne l'attaque sanglante du musée juif de Bruxelles en mai.

"Nous sommes fermés jusqu'à dimanche", a déclaré à l'AFP Vidar Paulsen, responsable de l'enseignement au musée juif d'Oslo. "C'est une mesure de précaution que nous prenons à la lumière de la fusillade de Bruxelles", a-t-il ajouté.

Le lundi étant normalement fermé, l'établissement ne devrait pas ouvrir avant mardi. "C'est ce qui est prévu pour l'instant. Nous aviserons par la suite", a précisé M. Paulsen.

Selon l'agence norvégienne NTB, le musée juif de Trondheim (ouest) est également fermé jusqu'à nouvel ordre conformément aux recommandations de la police.

Le 24 mai, un individu avait fait quatre morts en ouvrant le feu sur le musée juif de Bruxelles. L'auteur présumé de l'attaque, le Franco-Algérien Mehdi Nemmouche, avait passé plus d'un an en Syrie, où il est soupçonné d'avoir rejoint les groupes jihadistes les plus radicaux et violents.

La Norvège est en état d'alerte depuis jeudi: son service de renseignement intérieur (PST) dit avoir "reçu récemment des informations selon lesquelles un groupe ayant des liens avec des islamistes extrémistes en Syrie pourrait avoir l'intention de commettre un acte terroriste" sur son sol.

La menace est "non spécifiée" mais jugée "crédible", a indiqué la chef du PST, Benedicte Bjoernland, en affirmant qu'il s'agissait probablement d'une question "de jours". Ni la cible éventuelle, ni la date exacte de l'attaque, ni l'identité de ses auteurs, ni leur localisation actuelle ne sont toutefois connues.

Le chef du service analyse du PST, Jon Fitje Hoffmann, a précisé vendredi à la chaîne TV2 Nyhetskanalen que le groupe d'individus avait déjà quitté la Syrie avec l'objectif de "perpétrer un acte terroriste en Occident", la Norvège étant "concrètement mentionnée".

Selon TV2 Nyhetskanalen, le PST estime qu'une attaque pourrait intervenir lundi, jour qui célèbrera la fin du ramadan en Norvège.

Première publication : 25/07/2014