Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Offensive militaire au Yémen - Elections départementales en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings - Les élections au Nigeria

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

MODE

Alaïa, Jarrar et Kayrouz marient l'ascèse à la sensualité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Nigeria : les 2 principaux rivaux signent un accord de paix

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

Afrique

En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

© Capture d'écran FRANCE 2

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2014

France 2 a diffusé jeudi en exclusivité la première vidéo de la zone où s'est crashé l'avion d'Air Algérie, au nord du Mali. L'armée française a également rendu publiques des photos qui montrent les débris d'un avion qui s'est "désintégré".

L‘avion d'Air Algérie, disparu jeudi 24 juillet alors qu’il se rendait de Ouagadougou à Alger, a été retrouvé dans le nord du Mali dans la nuit de jeudi à vendredi. L'épave "désintégrée" a été localisée dans la région de Gossi, à proximité de la frontière avec le Burkina Faso et à environ 100 km au sud-ouest de Gao, la plus grande ville du nord du Mali.

À lire sur France 24 : "Cinquante-quatre Français parmi les victimes"

La chaîne de télévision française France 2 a diffusé jeudi les premières images de la zone du crash. Les débris sont dispersés sur 500 mètres et un énorme cratère dans le sable témoigne de la violence du choc. Sur la vidéo, il est impossible de repérer les pièces maîtresses du McDonnell Douglas MD83. "L'appareil a été clairement identifié malgré son état désintégré", a assuré l'Élysée. Un détachement militaire français a été envoyé sur place pour sécuriser le site et recueillir de premiers éléments d'information, a précisé la présidence. 

La piste de la météo privilégiée
 
Toutes les pistes restent ouvertes, mais certaines hypothèses commencent à être évoquées avec plus de certitude. Celle de fortes intempéries, notamment. "Nous pensons que cet avion s’est abîmé pour des raisons qui tenaient aux conditions météorologiques mais aucune hypothèse ne peut être écartée", a déclaré vendredi le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. "Mais l’hypothèse la plus probable est effectivement celle-ci."
 
Le secrétaire d’État aux Transports, Frédéric Cuvillier, a également écarté la piste d’une explosion en vol de l’appareil. "Le fait d'avoir retrouvé l'épave rapidement est une réalité décisive pour la suite de l'enquête. Les débris sont sur une zone concentrée. Ce qui pourrait indiquer que l'épave s'est écrasée au sol, qu'il n'y aurait pas eu d'explosion en vol", a expliqué sur France Info Frédéric Cuvillier. L'hypothèse d'un tir de missile a été "exclue dès les premières heures".
 
Il évoque plutôt une "succession d’événements", notamment météorologiques. Il revient donc aux conditions "particulièrement dégradées". Mais "la météo n'amène pas des accidents de cette importance". Donc "il peut y avoir eu une accumulation, une succession d'évènements qui aurait amené à ce drame atroce".
 
Infographie : les restes du vol AH5017 ont été retrouvés au Mali, entre Gossi et la frontière du Burkina Faso


 

Première publication : 25/07/2014

  • MALI

    Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)