Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Chine: un pour cent des ménages contrôle un tiers de la richesse du pays

AFP

Immeubles de luxe à Pekin, le 6 mai 2013. Un pour cent des ménages les plus riches en Chine contrôle plus d'un tiers des richesses du paysImmeubles de luxe à Pekin, le 6 mai 2013. Un pour cent des ménages les plus riches en Chine contrôle plus d'un tiers des richesses du pays

Immeubles de luxe à Pekin, le 6 mai 2013. Un pour cent des ménages les plus riches en Chine contrôle plus d'un tiers des richesses du paysImmeubles de luxe à Pekin, le 6 mai 2013. Un pour cent des ménages les plus riches en Chine contrôle plus d'un tiers des richesses du pays

Un pour cent des ménages les plus riches en Chine contrôle plus d'un tiers des richesses du pays, tandis que 25% des ménages les moins riches en détiennent seulement 1%, ont indiqué les médias officiels, citant un rapport universitaire.

Les chiffres de 2012 cités par un rapport de l'Université de Pékin, publié vendredi, révèlent l'étendue de l'inégalité sociale en Chine, un facteur qui nourrit la colère dans le pays.

Le fossé entre riches et pauvres inquiète le Parti communiste au pouvoir, qui attache beaucoup d'importance à ce que soit préservée la stabilité sociale du pays, afin de prévenir toute contestation de son pouvoir.

"Un pour cent des ménages les plus riches en Chine contrôle plus d'un tiers des richesses du pays, tandis que 25 pour cent des ménages les moins riches en contrôlent juste un pour cent", a indiqué vendredi le site web du Quotidien du Peuple, citant les chiffres du rapport universitaire.

Ce rapport révèle également un coefficient de Gini, cet indicateur d'inégalité compris entre 0 et 1, très inquiétant, car très élevé,

Les statistiques officielles indiquent qu'il s'établit à 0,47 en 2012, un chiffre se rapprochant de celui des Etats-Unis, dont l'index s'établissait à 0,56 en 2009, selon la Banque mondiale.

Dans le rapport de l'Université de Pékin, le chiffre indiqué pour les ménages en Chine, en 2012, est de 0,73, a indiqué le Quotidien du Peuple.

Il n'apparaît pas si les groupes sociaux analysés dans ce rapport diffèrent de ceux choisis par les autorités.

Depuis son arrivée à la présidence l'année passée, Xi Jinping vante les mérites du "rêve chinois" censé encourager l'unité, le renouvellement et la fierté du pays.

Première publication : 26/07/2014