Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

Afrique

Vol d'Air Algérie : il sera "très difficile" de récupérer les corps

© ECPAD / AFP | La zone du crash du vol AH5017

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2014

Un détachement d'enquêteurs français est attendu, samedi, sur le site du crash du vol AH5017, près de Gossi, au Mali. La mission d'identification des corps des passagers s'annonce ardue en raison de la désintégration de l'appareil.

Le travail des enquêteurs s’annonce délicat. Environ vingt policiers et gendarmes français et une équipe du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) sont attendus, samedi 26 juillet, dans le nord du Mali sur le site du crash de l’avion d’Air Algérie pour tenter de déterminer les causes de l’accident et identifier les corps des victimes. Mais la tâche sera des plus périlleuses en raison de la désintégration de l'appareil.

"Il est aujourd'hui difficile de pouvoir récupérer quoi que ce soit, et même pour les corps des victimes, je pense qu'il est très difficile de pouvoir les récupérer parce que nous avons vu seulement des morceaux de chair humaine qui jonchaient le sol", a estimé le général Gilbert Diendiéré, chef d'état-major particulier à la présidence burkinabè.

Le militaire faisait partie de la délégation du président burkinabè Blaise Compaoré qui s'était rendue vendredi après-midi dans la zone de Gossi, à environ 100 km de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, où l'avion s'est écrasé jeudi. "Les débris étaient éparpillés sur une distance de 500 mètres mais nous avons constaté que cela était dû au fait que l'avion s'était écrasé d'abord [au] sol et a certainement dû rebondir pour aller plus loin", a-t-il précisé.

Infographie : les restes du vol AH5017 ont été retrouvés au Mali, entre Gossi et la frontière du Burkina Faso

Aucune piste écartée

Les restes de l'appareil, un McDonnell Douglas MD83, ont été repérés, jeudi soir, par un hélicoptère de l'armée burkinabè dans la zone de Gossi, proche de la frontière avec le Burkina Faso. Des images tournées sur le site par des soldats burkinabè et français montrent des débris métalliques difficilement identifiables, éparpillés sur des dizaines de mètres, avec des flaques d'eau par endroits.

Si les autorités françaises ont annoncé, jeudi, qu’il n’y avait aucun survivant, "une boîte noire a été récupérée" par des militaires français dépêchés sur le site et "acheminée vers Gao". Des éléments précieux qui permettront aux enquêteurs d’étudier toutes les hypothèses crédibles, notamment climatiques, pour expliquer ce crash.

Paris semble cependant écarter la piste terroriste. Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le secrétaire d'État aux Transports, Frédéric Cuvillier, ont tous deux privilégié, vendredi, l'hypothèse d'un accident dû aux conditions climatiques en raison de la concentration des débris et de l'odeur de kérosène qui règne autour de l'épave.

Les proches des victimes bientôt sur place

Selon la secrétaire d'État aux Français de l'étranger, Fleur Pellerin, en visite vendredi à Ouagadougou, "il n'y avait pas de personnes suspectes parmi les personnes enregistrées à bord", d'après les enquêtes menées par les autorités burkinabès et des renseignements en possession de la France.

À bord, se trouvaient 118 personnes : 112 passagers - dont 54 Français et 23 Burkinabès - et six membres d'équipage, tous espagnols. Il y avait également des victimes provenant du Canada, du Liban et de l'Algérie, qui a décrété un deuil national de trois jours.

Le Burkina Faso transportera dans la zone de Gossi des proches des victimes, a annoncé vendredi son ministre de l'Administration territoriale et de la Sécurité, Jérôme Bougouma. Ces proches, qui doivent être désignés par la compagnie, seront transportés par petits groupes en hélicoptère à partir de samedi.

Les familles des victimes françaises seront reçues par le président François Hollande au Quai d'Orsay à 13H00 GMT.
 

Crash du vol Air Algérie : l'épave de l'avion localisée au Mali
Live Blog Vol AH5017 : l'épave de l'avion localisée au Mali
 

Pour afficher le liveblog sur tablettes et mobiles, cliquez sur ce lien

Première publication : 26/07/2014

  • TRANSPORT AÉRIEN

    En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)