Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Fifa: la Fédération argentine sanctionnée pour une banderole sur les Malouines

AFP

Les footballeurs argentins tiennent une bannière concernant les îles britanniques des Malouines, revendiquées par l'Argentine, lors d'un match de préparation à la Coupe du Monde le 7 juin 2014 à Buenos Aires.Les footballeurs argentins tiennent une bannière concernant les îles britanniques des Malouines, revendiquées par l'Argentine, lors d'un match de préparation à la Coupe du Monde le 7 juin 2014 à Buenos Aires.

Les footballeurs argentins tiennent une bannière concernant les îles britanniques des Malouines, revendiquées par l'Argentine, lors d'un match de préparation à la Coupe du Monde le 7 juin 2014 à Buenos Aires.Les footballeurs argentins tiennent une bannière concernant les îles britanniques des Malouines, revendiquées par l'Argentine, lors d'un match de préparation à la Coupe du Monde le 7 juin 2014 à Buenos Aires.

La Fédération argentine de football a écopé d'une amende de 30.000 francs suisses (environ 24.700 euros) pour la banderole "Les Malouines sont argentines" déployée par les joueurs de l'équipe nationale avant un match de préparation au Mondial-2014, a indiqué la Fifa.

La banderole "Las Malvinas son Argentinas" a été déployée par les joueurs avant le coup d'envoi d'un match amical contre la Slovénie le 7 juin, devant les 52.000 spectateurs présents à La Plata, au nord de Buenos Aires.

Ce geste politique est fréquent de la part de l'Albiceleste, mais la proximité de la Coupe du monde (12 juin-13 juillet) l'avait rendu plus marquant encore.

La Guerre des Malouines (ou Falkland en anglais) a opposé la Grande-Bretagne à l'Argentine entre le 2 avril et le 14 juin 1982 après l'invasion par les Argentins de l'archipel situé dans l'Atlantique Sud.

Le conflit, qui a fait 907 morts, s'est soldé par une victoire militaire des Britanniques mais l'Argentine continue de revendiquer la souveraineté des îles.

Première publication : 26/07/2014