Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Burkina Faso : quelle transition possible ? (Partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Coup d'état au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

FRANCE

Manifestation pro-Gaza interdite : l'appel au calme de Manuel Valls

© AFP, Stéphane de Sakutin | Manuel Valls à la mosquée d'Évry vendredi 27 juillet

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2014

Le Premier ministre français a lancé un message d'apaisement aux musulmans lors de la visite d'une mosquée de la région parisienne vendredi. L'ambiance est tendue depuis l'interdiction d'une nouvelle manifestation pro-Gaza prévue samedi à Paris.

Vendredi soir, le Premier ministre Manuel Valls a été reçu dans une ambiance tendue à la mosquée d'Évry-Courcouronnes pour la rupture du jeûne du ramadan. Le chef du gouvernement se voulait pourtant porteur d’un message d’apaisement, quelques heures après que la préfecture de Paris a interdit un nouveau rassemblement pro-palestinien prévu samedi 26 juillet à Paris.

"En partageant ce repas de rupture du jeûne, je veux dire, avec force, que les musulmans de France, c'est la France", a déclaré le Premier ministre, en s'adressant "à tous les musulmans de France et à la France. [Il n’y a pas] deux poids, deux mesures" à leur égard.

>> À lire sur France 24 : "Interdire des manifestations pro-palestiniennes à Paris est irresponsable"

Quelques dizaines de personnes s’étaient rassemblées le soir même devant la mosquée pour dénoncer la politique du gouvernement qu’ils jugent partisane et pro-israélienne. "Sionistes, fascistes, c'est vous les terroristes !", ont-ils scandé au cœur du fief électoral de l’ancien maire d’Évry. "Sa visite, c'est de l'opportunisme", a déclaré à l'AFP, Mohammed, enseignant de 30 ans dans l'Essonne.

Même le recteur de la mosquée Khalid Merroun a été pris à partie. "Je reçois des insultes [...] parce que je ne devrais pas recevoir Manuel Valls ce soir, alors que Manuel Valls, il est chez lui, il a toujours été parmi nous", s'est-il défendu.

>> À lire sur France 24 : Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

Le Premier ministre est également revenu sur les dérives antisémites qui ont émaillé les dernières manifestations. "Rien, jamais, ne pourra justifier la violence, la haine de l'autre", a-t-il déclaré. Revenant sur ces incidents, il a aussi dénoncé la présence de "casseurs [qui] se réclament d'une forme dévoyée de l'islam. [À cause d’eux], ce sont les musulmans qui souffrent les premiers car ces actes nourrissent des amalgames insupportables […] Ces groupes radicalisés s'en prennent à votre foi, à la noblesse du message de l'islam, à ses valeurs d'ouverture, de tolérance".

Dans l'une des plus grandes mosquées de France, Manuel Valls a partagé un repas après le coucher du soleil avec environ 200 personnes, en partie des fidèles musulmans mais aussi des invités et des proches du Premier ministre, comme le député Carlos da Silva ou son ancien directeur de cabinet, Christian Gravel. L'ex-ministre UMP et chef de l'opposition régionale en Île-de-France Valérie Pécresse était également présente. Pur hasard de calendrier, a-t-elle précisé.

La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris a été interdite la veille par la préfecture de police pour éviter d'éventuels débordements, mais si le scénario de la semaine dernière se répète, des milliers de personnes pourraient braver l'interdit.

Avec Reuters et AFP
 

Première publication : 26/07/2014

  • FRANCE

    La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • FRANCE

    En images : heurts à Paris entre pro-palestiniens et forces de l'ordre

    En savoir plus

  • FRANCE

    Manifestation en soutien à Gaza interdite à Paris : des dizaines d'interpellations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)