Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 29/07/2014

"Gringos"

© France 24

Presse internationale, Mardi 29 juillet 2014. Au menu de cette revue de presse, la poursuite de l’opération israélienne à Gaza, où la violence ne faiblit pas, l’exaspération des Occidentaux face à Poutine, et le risque de faillite argentin.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale en Israël, où Benyamin Netanyahou a déclaré que le pays doit «être prêt à une longue campagne» à Gaza.
 
The New York Times rapporte que le Premier ministre israélien a réitéré sa promesse de ne pas mettre un terme à l’opération «Bordure de protection», tant que tous les tunnels de Gaza ne seraient pas neutralisés.
 
L’Etat hébreu poursuit son offensive avec une violence qui ne faiblit pas. Dans une tribune publiée par The Guardian, Yuli Novak, ancien officier et actuelle directrice de l’ONG Breaking the silence, qui regroupe des soldats et des vétérans des forces de défense israéliennes, dénonce la façon dont ses compatriotes semblent s’être accoutumés à cette violence: «Il fut un temps où les dommages civils provoqués par les bombardements sur Gaza suscitaient l’indignation des Israéliens. Maintenant, il n’y a plus que de l’indifférence». «Des familles entières sont décimées en une seconde, et les Israéliens restent silencieux. Achaque nouvelle opération sur Gaza, nous repoussons les limites. Où seront-elles lors de la prochaine offensive? Où seront-elles dans 10 ans?».
 
Indifférence pour les victimes palestiniennes, et colère contre le secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui essuie depuis plusieurs jours les critiques extrêmement virulentes d’une partie de la presse israélienne, certains allant jusqu’à parler de «trahison» de sa part - au point que la Maison Blanche a dû se porter à son secours, et déclarer qu’Israël n’a pas «meilleur ami, ni meilleur défenseur» que le secrétaire d’Etat américain. A lire dans The Guardian.
 
Les Etats-Unis continuent d’accuser Vladimir Poutine d’être responsable du crash du vol MH17 en Ukraine. C’est dans ce contexte tendu que The New York Times fait état d’une lettre envoyée lundi par Barack Obama au président russe, dans laquelle le président américain a rappelé l’obligation de respecter le traité de 1987 engageant les  Etats-Unis et la Russie à détruire leurs stocks d'équipements destinés à envoyer depuis le sol des missiles conventionnels et nucléaires sur des longues distances. Un traité que les Etats-Unis accusent Moscou d’avoir violé.
 
Plus ou moins voilées, les accusations pleuvent sur Vladimir Poutine. L’Europe semble décidée à accélérer et à élargir ses sanctions. Certains en perdre leur sang froid. D’après The Daily Telegraph, l’ambassadeur britannique aux Etats-Unis Peter Wastmacott aurait carrément traité le président russe de «voyou» et de «menteur».
 
On termine cette revue de presse en Argentine, qui risque de se retrouver demain en défaut de paiement. La faillite menace, et la faute en reviendrait largement à la Cristina Kirchner, selon The Wall Street Journal, qui l’accuse de détruire l’économie nationale et le bien-être de ses concitoyens. Pour le quotidien, la présidente aurait refusé de négocier avec les débiteurs de l’Argentine, préférant consacrer son énergie à promouvoir une énorme campagne de communication contre la justice américaine, transformée en manifestation du pouvoir des «gringos» du nord.
 
Une critique du côté du journal d’opposition argentin La Nacion, avec une ribune d’Elisa Carrio, ancienne adversaire de Kirchner à la présidentielle: «Cristina Kirchner croit qu’elle est en train de lutter contre l’Empire, mais celui qui paie, c’est le peuple».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/05/2017 Donald Trump

"Une si longue poignée de main"

Au menu de cette revue de presse française : la longue poignée de main entre Trump et Macron, la dépénalisation du cannabis et le récit du pilote Sébastien Bourdais, victime d'un...

En savoir plus

26/05/2017 G7

"Taormine sous haute protection"

Dans cette revue de presse internationale : la Sicile accueille les grandes puissances du G7, les États-Unis en accusation et une interview du tout nouveau directeur général de...

En savoir plus

25/05/2017 Revue de presse internationale

Donald Trump : "ceci n'est pas un président"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 25 mai, les questions sur l’auteur de l’attentat de Bruxelles, la colère des services de renseignement britanniques, qui...

En savoir plus

25/05/2017 Revue de presse française

"Moralisation de la vie politique, la boîte de Pandore"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 25 mai, le point sur l’enquête sur l’attentat de Manchester, la visite de Donald Trump au siège de l’Otan à Bruxelles, où il...

En savoir plus

24/05/2017 Revue de presse internationale

"Manchester meurtrie par l'un de ses enfants"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 24 mai, les réactions à l’attentat qui a fait 22 morts et une soixantaine de blessés à l’Arena de Manchester, lundi soir.

En savoir plus