Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : une réunion pour trouver une issue à la crise du lait

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Rio : l'heure du bilan

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En une seconde, tout s'est écroulé"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le burkini est une provocation"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Agents presque secrets" : gros bras, petits effets

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 31/07/2014

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

© France 24

Presse internationale, Jeudi 31 juillet 2014. Au menu de cette revue de presse, la poursuite de l’opération israélienne à Gaza, et les négociations (plus si) secrètes entre Merkel et Poutine à propos de l’Ukraine.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale avec la poursuite de l’offensive israélienne à Gaza.
 
La journée d’hier a été particulièrement meurtrière. Au moins 108 Palestiniens tués en une seule journée, dont 16 ont péri lors de la chute d'obus sur deux salles de classe d'une école de l'ONU dans le camp de réfugiés de Jabaliya. Condamnation de l'ONU, à lire dans The Guardian. «C’est une honte pour le monde entier».
 
La veille, un bombardement sur la seule centrale électrique de Gaza avait plongé le territoire dans le noir - un bombardement «non intentionnel», d’après Tsahal, dont l’un des responsables explique dans The Times of Israel qu’une «erreur» a pu se produire. Selon ses dires, il pourrait arriver que les missiles dévient de leur trajectoire et ratent leur cible. Ce général déclare qu’il ne serait pas «surpris» si l’enquête, déclenchée par l’armée israélienne, révélait la responsabilité de membres du Hamas dans l’explosion.
 
Le prolongement de l’opération «Bordure de protection», continue de susciter beaucoup d’interrogations. D’après The New York Times, il semblerait qu’à la formule «le calme contre le calme», qui définissait la politique de Benyamin Netanyahou à l’égard de Gaza, succède désormais le principe «reconstruction contre démilitarisation». Le journal émet l’hypothèse que le Premier ministre, qui a commencé à évoquer le besoin pour Gaza d’être soulagée «socialement et économiquement», poursuive l’offensive en ayant en tête des objectifs à long terme. Hypothèse rejetée par un spécialiste, qui estime qu’il n’a pas de «vision»: «Netanyahou se borne à tenter de réagir à ce qui est en train de se passer, pour revenir au statu quo, à cette sorte d’équilibre qui existait avant la crise».
 
A la Une, également, ces révélations du Independent, qui évoque un accord secret entre Vladimir Poutine et Angela Merkel pour résoudre la crise en Ukraine. D’après le quotidien, ils auraient élaboré un plan qui répondrait à deux ambitions: stabiliser les frontières ukrainiennes et fournir au pays l’aide économique dont il a besoin, en établissant notamment des garanties en matière d’approvisionnement en gaz de la part de la Russie. Ce plan aurait toutefois une contrepartie difficile à accepter pour l’ONU: la reconnaissance de l’indépendance de la Crimée et de son annexion par la Russie. D’après cet accord, le Kremlin s’engagerait à retirer son soutien financier et militaire aux séparatistes de l’est de l’Ukraine, qui bénéficierait de pouvoirs élargis. Le président ukrainien renoncerait à entrer dans l’OTAN.
 
Il y aurait donc, de la part de Poutine, une volonté de trouver une solution à la crise, du moins en coulisses. Publiquement, le président russe continue de jouer la carte du défi, rappelle The Guardian.
 
Un discours martial qui semble séduire une partie de l’opinion publique russe, acquise à la théorie poutinienne du complot occidental contre la Russie. D’après The Guardian, la grande majorité, 82% des Russes, se dit persuadée que le vol MH17 a été abattu par l’Ukraine.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/08/2016 Revue de presse internationale

"En une seconde, tout s'est écroulé"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 25 août, le séisme qui a frappé le centre de l’Italie, hier, faisant au moins 247 morts, l’entrée des chars turcs en Syrie,...

En savoir plus

25/08/2016 Revue de presse française

"Le burkini est une provocation"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 25 août, le fort séisme qui a frappé hier le centre de l’Italie, faisant au moins 247 morts, la polémique sur le burkini, dont...

En savoir plus

24/08/2016 Revue de presse internationale

"Le sexisme, c'est terminé (selon les hommes)"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 24 août, la rencontre entre le vice-président américain et Recep Tayip Erdogan pour recoller les morceaux après le...

En savoir plus

24/08/2016 sécurité

"Je rêvais d'un autre monde"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 24 août, la sécurité dans les établissements scolaires français, à une semaine de la rentrée des classes, la colère de...

En savoir plus

23/08/2016 Revue de presse internationale

"Renzi, Merkel et Hollande sont sur un bateau"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 23 août, la rencontre, hier, entre Matteo Renzi, Angela Merkel et François Hollande, pour "relancer le projet européen",...

En savoir plus